« La force physique et émotionnelle d’un chef-d’oeuvre. » Library Journal


« La force physique et émotionnelle d’un chef-d’oeuvre. » Waouh… rien que ça! Quelles promesses! Je vais être comblée en découvrant cette oeuvre… Je m’y plonge, les yeux fermés… 

toute la lumièreMes attentes à partir de la couverture :

Nous sommes à Saint Malo, jolie ville de Bretagne, dans la France de l’Occupation. Le ciel est nuageux. C’est une période très sombre de l’Histoire de l’Europe et du monde : la domination des Nazis, l’oppression, la trahison, la haine des Juifs, des tziganes, des handicapés, de la différence, les bombardements, la Résistance, la vie et la mort…

Mais, dans ce ciel noir, des lueurs de lune filtrent. C’est l’espoir. Toute la lumière que… Anthony DOERR nous entraîne dans une période de malheurs mais (promesse) nos attentes seront récompensées par l’humanité et la perspective d’un monde meilleur.

Deux personnages, Marie-Laure et Werner vont sans doute se rencontrer pour fonder un dessein meilleur, alors que tout les oppose. Il est soldat dans la Wehrmacht. Elle est handicapée dans un monde de rejet.

Je tourne les premières pages, curieuse. Les chapitres sont courts; deux paragraphes, une à deux pages. Il faut que je m’habitue à l’écriture. Je relis plusieurs fois le premier chapitre. Je fais même une lecture à haute voix parce que les mots sonnent mieux ainsi. Il faut que mon esprit fasse le lien entre le titre et les lignes poétiques, les pronoms indéfinis. Le film se dessine dans mon esprit. Les images se précisent. J’entre dans un monde lointain… 70 années ont passé.

Ces chapitres qui se succèdent sont comme des petites caméras qui filment tour à tour des scènes indépendantes, qui enferment dans des boîtes des points de vue de la ville de Saint Malo, sous les bombardements. Notre lecture est tantôt toucher, tantôt visuelle, tantôt olfactive… les sens en éveil…

Toute la lumière que nous ne pouvons voir est le prix Pulitzer de 2015.  Le prix Pulizer est un prix américain remis dans différents domaines, allant du journalisme à la musique. En journalisme, il est considéré parmi les plus prestigieux du monde.

Alors, je vais découvrir ce roman « Pulitzer ». Je suis impatiente de me perdre dans cette lecture, d’autant plus que cette période d’occupation m’a toujours énormément intriguée et intéressée…

Résumé de l’éditeur :

Véritable phénomène d’édition aux États-Unis, le roman d Anthony Doerr possède la puissance et le souffle des chefs-d’oeuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne du Paris de l’Occupation à l’effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont la guerre va bouleverser l existence : Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht pour briser la Résistance.

En entrecroisant le destin de ces deux personnages, ennemis malgré eux, dans le décor crépusculaire d une ville pilonnée par les bombes, Doerr offre un roman soigneusement documenté et une fresque d’une beauté envoûtante.

Bien plus qu un roman de guerre, Toute la lumière que nous ne pouvons voir est une réflexion profonde sur le destin, le choix et l’humanité.

Un p’tit lien vers un autre article ? CLIQUEZ ici pour lire mon avis sur ce livre exceptionnel et ici pour lire mon parcours de lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :