Et la lueur devient lumière… J’ai lu et je donne mon avis!


toute la lumièreVoici un livre épais, plein de pages qui fait durer le plaisir…. et quel plaisir!

Il est construit en plusieurs parties, chacune s’articulant autour d’un va-et-vient entre le passé et le présent, l’enfance et l’occupation allemande, la libération et le devenir des personnages, le après…

C’est un livre empli de poésie. Les phrases sont belles, les images évoquées sont magnifiques. L’écriture est recherchée et agréable. Je suis envoûtée. La lumière me guide et j’aimerais qu’elle ne s’éteigne jamais…

Toute la lumière que nous ne pouvons voir parle d’amours bienveillants malgré la guerre, l’Occupation, la collaboration et la traque… Il y a tout d’abord l’amour d’un père, solitaire, qui travaille et s’occupe de sa fille handicapée. Il se dévoue à elle et veille à son développement physique et intellectuel. Marie-Laure, aveugle, éprouve un amour précieux pour son père, pour les connaissances qui l’environnent, pour la lecture, pour le monde qui l’entoure.

Frau Elena, elle-aussi, se dévoue entièrement pour l’orphelinat et ses petits pensionnaires désœuvrés. Elle se démène, malgré la pauvreté, pour que chacun trouve son équilibre et sa voie. Werner et Jutta, frère et sœur, sont liés par le sang et bien plus encore.

Les personnages principaux sont plein d’humanité et d’altruisme. Ils sont bienveillants dans la difficulté et humbles… On les suit et d’autres encore, comme Etienne et Madame Manet, non moins passionnants et dévoués.

On se laisse guider par le mythe de l’Océan de flammes et par les ondes de ces radios… par la construction d’une maquette que l’on parcourt aveuglément… le cliquetis des clés, comme des petites sonneries qui nous tiennent en alerte… les odeurs, les sons… Les sens sont éveillés. L’esprit frémit et raisonne… Décidément c’est un très beau livre!

La trame de cette histoire est joliment menée. On veut la fin… On veut comprendre le lien entre ces objets et ces personnes. On voudrait tellement que tout soit autrement ! Que la guerre ne soit plus… Que la libération soit une vraie libération…

« _ Non, dit-elle. Oui. Je ne sais pas. Je suppose que c’est tout l’intérêt de cette fin, non? Faire qu’on s’interroge ? « 

Vous avez compris (je l’espère): j‘ai aimé ce livre. J’ai aimé ces personnages simples et singuliers. J’ai aimé la construction du roman et son style qui n’oublie pas l’émotion et la réalité de la guerre.

 » Désobéir était difficile à l’époque… »

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ COUP de CŒUR !

Un p’tit lien vers un autre article ? CLIQUEZ ici pour lire mes attentes avant la lecture et ici pour lire mon parcours de lecture.

Publicités

14 commentaires sur “Et la lueur devient lumière… J’ai lu et je donne mon avis!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :