De nombreuses questions demeurent « Derrière la haine »… alors je commence « Après la fin ».

Après la finTerminé le livre (Premier tome?) Derrière la haine. Je commence donc Après la fin (le deuxième tome?) de Barbara ABEL.

Je suis intriguée par la couverture et les similitudes que l’on retrouve entre les deux livres.

Ce que la couverture me suggère :

Même lieu, mêmes maisons mitoyennes, même haie séparatrice.

En miroir, cette femme… ou ces femmes identiques. Qui est-elle ? Elle est placée de part et d’autres de la haie, au milieu des deux terrains voisins. Pourquoi cette symétrie parfaiteElle est assez jeune, très féminine. On pourrait penser que c’est l’une des héroïnes du tome précédent. Mais cela semble impossible…

Où est passé Milo?

En fond, l’observateur de la couverture voit se profiler les maisons menaçantes voisines et mitoyennes, si blanches mais tellement imparfaites! Il aperçoit le ciel sombre et orageux. L’ambiance du roman ne devrait pas varier…

Quant au titre… on ne change pas une formule qui interpelle! L’auteure suggère un secret caché ou des causes inavouables, trompeuses, angoissantes. La fin… Avant… Après… Derrière… Après la fin sera donc l’ultime tome. Il est annoncé la chute de cette histoire et encore plus… Quoi de plus?

J’attends cette fin avec impatience, avec une petite crainte, aussi, d’être déçue… Et si la fin n’était pas à la hauteur de ce deuxième suspense ? A priori, les critiques sont conquises. Et, moi, le serai-je?

Le résumé de l’éditeur :  » Une ambiance pesante, une tension permanente, un suspense crescendo.  » de l’Écho.

Une banlieue calme, aux maisons mitoyennes entourées de jardins bien entretenus. Des voisins modèles : Tiphaine et Sylvain, couple soudé aux prises avec un ado un peu rebelle, Milo. C’est le cadre idéal dans lequel Nora, récemment divorcée, vient d’emménager avec ses deux enfants.

Mais Nora ne sait pas encore que les anciens propriétaires de sa jolie maison se sont suicidés, qu’ils étaient les parents naturels de Milo, que Tiphaine vit dans une prison de mensonges et de culpabilité. Et dans l’ignorance, Nora donne sa confiance…

Une réflexion sur « De nombreuses questions demeurent « Derrière la haine »… alors je commence « Après la fin ». »

Les commentaires sont fermés.