Une nouvelle lecture : « Pardonne-lui »… Quel pardon ?

Pardonne-lui

J’ouvre ce livre que j’ai ajouté sur ma pile de livres à lire lors de la lecture enthousiaste d’un avis sur un blog. J’avoue… je ne me souviens plus, ni de mes motivations, ni de l’histoire, mais j’ai un petit faible pour cette couverture.

Et, oui ! Ce côté rétro me séduit beaucoup. Un vieux livre, des pages jaunies, une jolie fleur d’un rose pur… Ce n’est pas la lectrice qui s’exprime… c’est mon côté « fleur bleue » !

Revenons à la lecture ! Que m’évoque cette image sur la couverture ? Inévitablement, un voyage dans le passé… un amour… des regrets… le monde rural… Les livres !

Je ne peux éviter le titre : Pardonne-lui. Un conseil ? Un ordre ? Un désir ? Une volonté… A qui s’adresse-t-on ? A nous, les lecteurs ou au personnage principal ?

Je découvre avec vous le résumé. Je le copie. Je le lis. Drôle de prénom que celui de Sage Singer. Ce prénom prédétermine-t-il le caractère de cette femme, la fin de ce roman ou est-ce une pure coïncidence que je ne devrais pas relever ?

Ce roman dépeint l’amitié entre Sage et un vieil enseignant. Je fais de suite le lien avec les livres… Puis, dans cette relation nouvelle et salvatrice, se pose le problème d’un secret lié à la seconde guerre mondiale. Josef était-il juif ou d’une autre religion ? Weber… Ne serait-ce pas de consonance allemande ? Où se passe cette histoire ?

Se dressent maintenant les sentiments puissants d’amour et de trahison. Les choix de Sage vont être, sans doute, difficiles… L’auteure, Jodi PICOULT, pose aux lecteurs et à son héroïne un dilemme. Elle souhaiterait qu’on se positionne, qu’on choisisse comme devra le faire, inévitablement, Sage.

Je me lance… je vous livrerai bientôt mon avis sur la question.

Résumé de l’éditeur :

Sage Singer est une solitaire. Meurtrie par la vie, elle s’est repliée sur elle-même à la mort de sa mère, fuyant ses semblables. Elle dort le jour et travaille la nuit dans une boulangerie, où elle oublie ses peurs et ses mauvais souvenirs en pétrissant le meilleur pain de la ville.

Quand elle rencontre Josef Weber, un vieil homme insomniaque, ancien instituteur et pilier de la communauté, Sage a pourtant enfin le sentiment d’avoir trouvé quelqu’un à qui confier ses peines. Malgré leurs différences, chacun devine les cicatrices intimes de l’autre, et une amitié inattendue voit le jour. Jusqu’au soir où Josef lui révèle le terrible secret qu’il cache depuis soixante ans et lui demande la plus incroyable des faveurs : le tuer.

Sage commence par refuser, bien entendu, mais le choix lui appartient-il vraiment ? Tiraillée entre la quête de rédemption de Josef et ses propres illusions fracassées, Sage se tourne vers l’histoire de sa famille pour tenter de résoudre son dilemme. Mais alors qu’elle plonge dans les horreurs de la Seconde Guerre mondiale à la recherche de la vérité, elle découvre que la frontière est parfois bien floue entre trahison et pardon, amour et vengeance. Et elle devra répondre à la plus difficile des questions : un meurtre peut-il représenter la justice ? Ou la pitié ?

5 réflexions sur « Une nouvelle lecture : « Pardonne-lui »… Quel pardon ? »

Les commentaires sont fermés.