En avant ! Play…


attentes de lecture

Nouveau thriller, nouvelle découverte, nouvel auteur ! Et ça démarre fort ! Le premier chapitre est époustouflant : tout dans l’action ! Les gestes décrits sont dynamiques : ça court, ça chute… et hop ! C’est reparti…

PlayMais, je brûle les étapes. Pourquoi avais-je rangé ce livre dans ma pile de livres à lire ? Est-ce le résumé qui m’avait interpellé ? Est-ce la couverture ? Est-ce un avis admiratif sur un blog ? J’ai la mémoire qui flanche… Ce que je peux vous dire, aujourd’hui, c’est que la première illustration ne me laisse pas du tout indifférente. Les premières phrases non plus.

Commençons par la couverture : Cet œil masculin est à la limite de la séduction et du soupçon. Il est parfaitement dessiné. On suppose qu’il appartient à une personnalité agréable (physiquement), jeune, dynamique, attirante. Mais, cet œil unique sous-entend aussi une méfiance ou une menace… A qui appartient-il ? Est-il bienveillant ? J’en doute…

Le titre, Play, indique clairement une vidéo. On voit explicitement le symbole triangulaire. L’auteur a choisi la couleur rouge sang pour nous donner la tonalité du livre. Couverture bleu nuit… Et… ces traits foncés qui viennent se superposer sur le visage : est-ce un effet pour évoquer une qualité moyenne de la vidéo ? Pour voiler le visage derrière des branches d’arbres. Ne nous indiquerions-nous pas le lieu des crimes ?

Je brûle d’impatience de découvrir ce roman.

Résumé de l’éditeur :

Un serial-killer sévit sur New York. Sur chaque scène de crime, la police retrouve une clé usb contenant un message qui leur est adressé. Le point commun entre les victimes : toutes aimaient exposer leur vie sur internet… Les inspecteurs Bridge, Alves et Morgans se mettent à la recherche de celui qu’ils nomment  » le cyclope « , en raison de la caméra frontale qu’il utilise pour filmer le calvaire qu’il fait endurer à ses victimes avant de les mettre à mort. Mais le tueur les observe…

Un grand thriller qui en maîtrise tous les codes et rivalise d’ingéniosité avec ceux des maîtres du genre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :