Nouvelle saga que j’ouvre avec de gros frissons de plaisir…


attentes de lecture

Je suis tombée sur cette nouvelle saga et ce fut comme un coup de foudre : le résumé, la couverture et ce titre ! Toutes les apparences me provoquaient et me murmuraient qu’il fallait que j’ouvre le premier tome de cette histoire hors du commun. Donc, me voilà avec Rose Morte : la floraison de Céline LANDRESSIE, livre 1, entre les mains.

Il me semble irrésistible et je vais vous expliquer comment le charme a opéré sur moi. 
PUBooksUne fois n’est pas coutume, je vais commencer par le résumé (que je ne vous livrerai qu’à la fin de cet article, vous laissant libres de le lire ou de vous laisser envoûter par mes attentes de lecture) car ce fut le premier indice qui est venu jusqu’à moi. Je l’ai découvert sur le blog d’Allisonline (cliquez ICI). Ce fut, pour elle, un véritable coup de cœur et j’ai bien ressenti son intérêt pour cette histoire. Elle parle d’un mariage forcé, d’une rencontre avec un séduisant et mystérieux comte, dans une époque de barbarie et d’intolérance, de meurtres et de guerres de religion. Me voilà « ferrer » comme on le dirait d’un poisson au bout de l’hameçon !

Rose Morte 1Rose Morte est un roman fantastique. On se croirait dans une saga historique mais des éléments étranges vont parsemer le récit, tardivement, semble-t-il… Ce qui fera sans doute l’attrait des tomes suivants. L’intrigue ne fera que monter.

La couverture et les suivantes sont très jolies. J’avoue que celle du deuxième livre me plaît énormément. Cette femme aux cheveux rouges est très inquiétante et son regard l’est encore plus. Il est acéré, presque mauvais et épris de méfiance. Elle semble allongée, en attente, aux aguets, dans ces étoffes d’apparat coûteuses. Dans sa main, une rose… et partout, les pétales qui s’éparpillent comme suite à un combat. Voit-on des armes à son côté ? Quel combat mène-t-elle ? A quelle guerre s’est-elle liée ?

Le titre, maintenant… C’est son prénom que l’on découvre associé à la mort, comme une seconde nature. Il voudrait dire : Rose est morte… C’est Rose après la mort. Le sous-titre se décline de la façon suivante : la floraison… C’est une renaissance. Je crois savoir que tous les indices me sont livrés. Je cerne l’histoire…

Je voudrais, aussi, être comblée et vampirisée par ce récit… Bientôt, mon avis !

Résumé de l’éditeur :

France, fin du XVIe siècle. Rose, unique héritière du comte Greer, est une jeune femme au caractère bien trempé. Mais son père, craignant pour son avenir, désire à tout prix la marier. C’est en essayant de se soustraire à ce destin qu’elle va faire la connaissance d’Artus de Janlys. Immédiatement sous le charme du fascinant comte, la jeune femme va être propulsée dans un univers de dangers et de mystères, où les meurtres abjects qui terrifient la capitale trouveront une explication incroyable et pourtant bien réelle

Publicités

2 commentaires sur “Nouvelle saga que j’ouvre avec de gros frissons de plaisir…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :