Ce sera ton dernier ?


Mon avis copie

Je situerai ce roman plutôt dans les livres policiers que dans les thrillers. Je m’explique. Tout au long des pages, le lecteur suit différents personnages liés entre eux parce qu’ils habitent la même région et parce que certains entretiennent des relations amicales, personnelles ou professionnelles. Il n’y a rien d’inquiétant dans ce livre, pas de frayeur, pas de crimes sanglants, ni de tueurs en série parfaitement abominables. Non. 

Ce sera ton dernier instantSimon Serrailler, l’enquêteur de police, nous fait part de sa vie passée et présente, nous présentant ses sentiments envers sa famille, ses collègues, sa nouvelle relation. Il est très humain, comme chaque personnalité rencontrée. Ce livre présente avec réalisme les conflits, les questionnements de ses personnages, en particulier sur la fin de vie, le traitement de la maladie et de la démence. Plus qu’un livre policier, c’est aussi un livre qui nous questionne sur notre parcours et notre fin de vie. L’enquête pourrait être presque remisée en second plan. Celle-ci n’est pas intéressante en soi, même si le mystère autour des deux squelettes retrouvés des années après est le principal souci du commissaire. C’est presque un prétexte. Du moins, mon attention s’est centrée sur les interactions entre les individus, sur leur façon de traiter les problèmes et le milieu médical.

Lorsque j’ai choisi de lire ce livre, les critiques étaient focalisées sur ce thème de la fin de l’existence et le lien à la mort. C’est pour cela qu’il m’a intéressé. Je suis donc satisfaite de ma lecture.

Cependant, Ce sera ton dernier instant promettait d’être un thriller. Je n’ai pas trouvé que l’enquête était passionnante. J’ai même quelques critiques négatives à émettre sur la chute de ce livre. Je la trouve rapidement traitée. L’auteure, Susan HILL, nous livre le secret de la mort des deux jeunes filles. le mobile est assez commun ; la mort, presque « banale » et ce véritable intérêt que j’avais mis en ce livre est abandonné sans réel traitement. Que devient Jocelyn ? N’est-ce pas léger et brutal d’abandonner ses personnages dans leurs convictions ? Pourquoi l’auteure n’arrive-t-elle pas à conclure, dans l’intérêt de ses personnages, ce moment important ?

Alors je reste sur ma faim et sur la fin… ironique.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

En bref : Une lecture agréable sur un sujet grave, important et non résolu, l’euthanasie. L’enquête me paraît secondaire. Le véritable atout dans ce livre est l’humanité des personnages. Le dénouement est convaincant mais pas comme je l’avais espéré, presque trop rapide. J’en attendais plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :