Sous mes lunettes : la lectrice amoureuse ou la critique d’un talent reconnu ? Mon avis

Voici mon avis pour le deuxième livre que je découvre de l’auteure anglaise très connue : Jane AUSTEN.

Pour cet avis, j’endosserai deux habits : celui de la lectrice amoureuse de romances et pour le deuxième costume, j’adopterai celui de la critique d’une société passée. Car, incontestablement, Jane AUSTEN a le talent de nous dépeindre une vie paisible contrariée par les statuts sociaux, avec un langage particulier, riche et accrocheur. Seulement, cette facette du livre est ce qui m’a le plus déroutée et déplue…

EmmaL’avis de la lectrice amoureuse de romances :

Ma seconde expérience est moins concluante que la première avec laquelle j’avais eu un coup de cœur exceptionnel. En effet, Orgueil et préjugés restera une lecture emblématique de mon parcours.

Avec Emma, je suis très mitigée, voire très critique. Ma lecture n’a pas été exaltée, loin de là. Je me suis ennuyée.

Je ne conteste absolument pas la qualité de l’écriture qui reste similaire dans les deux romans. La plume de Jane AUSTEN est égale. Les phrases sont aussi délicieuses. Les discours sont à décrypter et cela reste un plaisir.

Seulement, l’histoire et les personnages m’ont exaspérée. Ce n’est pas l’engouement pour le contexte d’Elisabeth Bennet que je retrouve mais l’ennui des situations et des personnalités.

Emma n’est pas une jeune femme qui m’impose respect et intérêt. Elle est fort au fait de sa position sociale. Elle connaît sa « valeur ». Elle détient les ficelles des apparences, des conventions et des règles sociales. Cette situation fait de son caractère un « type » peu appréciable dans notre société actuelle. Si elle vivait aujourd’hui, je la percevrais comme surfaite, hautaine, peu aimable avec les personnes qu’elle nomme « inférieures ». Je déteste ces considérations. Emma n’est donc pas un personnage qui suscite mon approbation. Sa relation aux autres ne me satisfait pas.

D’autres personnages n’ont pas mon intérêt : le père d’Emma, la voisine… Tous pourraient être victimes de moqueries par leur pessimisme ou leurs bavardages inutiles sans fin mais la bonne éducation fait de l’entourage des hôtes attentifs et respectueux. Si ces derniers sont lassés de ces discours inintéressants, la lectrice que je suis éprouve aussi ce sentiment. Jane AUSTEN a bien rempli sa mission : décrire une société peu attractive, voire pénible et ridicule.

Les descriptions du quotidien de cette contrée ne sont pas plus dignes d’intérêt, à mon goût : les maladies, les salles trop petites pour le bal… que de lourdeurs dans la lecture qui ne me ravissent pas.

Jane AustenJ’arrêterai ici mes critiques car elles ne se justifient qu’en tant que qualité de lectrice qui recherche une histoire romancée. Or, je n’ai pas trouvé dans cette histoire LA romance attendue et espérée.

L’avis de la critique littéraire d’un talent reconnu :

Son histoire est pourtant parfaitement réussie s’il s’agit de décrire la société rurale anglaise  de son siècle. Jane AUSTEN use de toute son ironie, de son humour décalé au dépends d’êtres superficiels et dénués d’intérêt. Et ce n’est pas anodin si ses œuvres sont restées secrètes et certaines publiées anonymement. Elle ne tenait pas à ruiner sa réputation avec un tel procédé d’écriture pour mettre en lumière les méfaits des « bonnes gens ».

En bref, je dirai que du point de vue de la lectrice amatrice d’histoires d’amour, je ne trouve pas de passion dans Emma mais la lectrice « non cultivée » de sociétés passées apprécie la description négative des personnages, du retournement de situation d’un personnage qui se croyait au-dessus de tous. Sans contradiction, l’auteure accomplit sa volonté.

Ce roman ne m’a pas emballée. Je ne me suis pas attachée aux personnages malgré l’écriture recherchée et enjolivée de Jane AUSTEN.

7 commentaires sur “Sous mes lunettes : la lectrice amoureuse ou la critique d’un talent reconnu ? Mon avis

Ajouter un commentaire

    1. Si tu en trouves un autre aussi agréable qu’Orgueil et préjugés, je suis preneuse… pour Emma, j’ai beaucoup moins accrochée.
      Il existe aussi des versions plus contemporaine d’Orgueil et préjugés… Pourquoi pas ?
      Je n’ai pas vu l’adaptation cinématographique… et toi ?

      J'aime

      1. Pour les versions contemporaines j’ai trouvé Les filles de Mr Darcy en brocante…mais je ne pense pas que ça le fera…
        J’ai vu l’adaptation ciné avec Keira Knightley qui est pas mal, mais ma préférée reste la mini-série de la BBC de 1995 ou 1996, avec Colin Firth dans le rôle de Darcy. Très complète !

        J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :