Martyrs, tome 2 : mon avis


Après une lecture coup de cœur pour le premier tome de Martyrs d’Olivier PERU, je vous livre mon avis sur le deuxième livre.

Je ne livrerai aucun spoiler… Bonne découverte !

Mon avis copie

La couverture livre moins d’éléments sur l’histoire que celle du premier livre. Je pré-sentais une rupture. En effet, la saison évoquée est printanière Martyrs 2alors qu’elle était noire et dévastée. Les personnages sont comme « dilués » dans le paysage montagneux. Je ne pouvais dire qui étaient ceux représentés.

Au loin, une ville… Est-ce celle hantée par les fantômes ou la Cité Marchande ? Le doute était fort…

Et puis, il y avait ce voile sur la cité… ce voile qui semblerait être celui qui clôture l’intrigue, annonçant le troisième tome…

Peut-être que cette couverture indéchiffrable laissait présager une histoire avec une vision décentrée… Car, dans le tome 2, l’histoire est davantage politique et les personnages principaux quittent le milieu de la scène. Ce qui a forcément fait de moi une lectrice plus passive et moins charmée.

La problématique énoncée dans Martyrs (1) semblait se poser sur le borgne. Le tome 2 pose plus précisément le mystérieux borgne au centre de l’intrigue et du livre. Son passé et son présent s’expliquent au regard de l’un et de l’autre. On parcourt les chapitres 0, indices jetés çà et là pour accéder au sens de l’Ecriture, cette religion mystérieuse. Les éléments (causes et conséquences) s’expliquent mais ma lecture a perdu en intensité. Je préférais la problématique initiale de Irmine et moins celle du borgne.

Ce sont des combats de peuples qui se dépeignent dans ce nouvel opus. Beaucoup de personnages font figures de chefs, liés entre eux par l’honneur ou la trahison (immanquablement les deux). Je croyais me perdre dans cette profusion de visages mais, point très positif, l’auteur m’a guidée admirablement dans ce dédale de figures. C’est une grande qualité du roman.

Les chefs et les rois, ainsi que les personnages secondaires sont toujours finement personnalisés. Les femmes ont une part importante à jouer sur l’échiquier politique. On n’échappe pas à la main de maître d’Olivier PERU qui excelle dans l’art de créer des êtres vrais et doués de psychologies complexes et véritables. Certains deviennent plus humains. D’autres se désagrègent et se transforment, ils perdent en pouvoir sur les autres, ils en acquièrent.. D’autres répètent les mêmes erreurs que les précédents… Ce monde est toujours intéressant.

Mais… (car il y a un « mais » malgré ma passion pour cette histoire)… Trop de combats de pouvoirs s’opposent, à mon goût, aux dépends des « héros » moins présents dans l’oeuvre. J’aimais les relations entre Irmine et son frère, entre Irmine et Kassis… Elles sont plus secondaires, ici. On se centre moins sur les individus, sur ces assassins et leur vie personnelle et intime. On a une vision plus extérieure : les luttes politiques sont centrales et occupent une grande partie du roman.

Le dénouement est moins surprenant que la chute du premier tome. Il est plus du domaine fantastique. Il me semble impossible à imaginer et à anticiper. Cette fin est moins poignante… mais acceptable.

En bref : Ce fut donc un deuxième tome agréable mais moins prenant et envoûtant pour moi. Je situe ce roman en transition, un passage explicatif qui aboutira sur le troisième livre. Il fait le lien entre des événements présents et des faits passés qu’Olivier PERU a voulu lier. Le choix est toujours habile, réfléchi et réussi. Le talent de l’auteur est réel. Ce fut une belle aventure mais quand même moins passionnante.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :