Le village se découvre-t-il sous la neige ou dans le sang ?


Si je vous écris cette chronique aujourd’hui, c’est parce que, depuis très longtemps, je veux lire Le village de Dan SMITH mais aussi parce que Ma toute petite culture me l’a récemment remis en mémoire par un avis très positif.

attentes de lecture

Voici mes attentes de lecture pour ce thriller…

Le village

J’adore les thrillers et les romans policiers. En général, je lis des livres de ce genre, mais ils sont tous contemporains. C’est donc une première pour moi d’être immergée en Ukraine, en 1930.

La neige, ce froid glacial, cette dictature sont les ingrédients parfaits pour créer une atmosphère de tension et d’oppression. De plus, en découvrant le premier chapitre, le lecteur se trouve plongé dans la couverture, sur les pas de cet homme mystérieux et inquiétant. Ce n’est pas un animal. Cela ne semble pas être un ennemi ou une menace. Il tire un chariot… un horrible transport de corps… des corps meurtris d’enfants.

Où va-t-il ? Le village était-il un lieu de passage pour cet inconnu ou un refuge prémédité et défini ? Quel était son objectif ? Pourquoi déplacer ces petits êtres sans vie ?

Je ressens une profonde tristesse en contemplant ce livre. La peur m’oppresse. Ce monde m’inquiète. Le titre est presque neutre : le village. Ce village pourrait être comme tous les autres mais l’auteur a choisi ce lieu-là, isolé, menaçant ou menacé. Pas d’adjectif pour qualifier son devenir. Il laisse planer le doute, l’angoisse

Ma toute petite culture nous promet un final en « apothéose« , un roman haletant et surprenant, un grand coup de cœur. Je pense passer un très agréable moment de lecture. Et vous ? Quel est votre point de vue ? votre avis ?

Prochainement, très prochainement, mon avis… A bientôt.

Résumé de l’éditeur :

Hiver 1930. Vyriv, un petit village isolé de l’ouest de l’Ukraine. Dans la steppe enneigée, Luka, vétéran de la guerre de Crimée, recueille un homme inconscient. Dans son traîneau, deux corps d’enfants atrocement mutilés. Lorsque Luka revient au village, les habitants s’affolent. Avec l’arrivée au pouvoir de Staline, la paranoïa règne. Dans cette petite communauté jusqu’ici préservée, tout le monde craint l’arrivée de l’Armée rouge et des activistes. La venue de cet étranger n’annonce-t-elle pas un péril plus grave encore ? Luka n’aurait-il pas fait entrer un monstre dans le village, un assassin d’enfants, l’incarnation du mal ? Quand une fillette du village disparaît, Luka promet solennellement de la retrouver. À travers les étendues gelées de cette région hostile déchirée par la guerre et la brutalité, où la survie est un souci de chaque instant, il se lance alors à la poursuite d’un prédateur particulièrement retors.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :