Time to choose : ouverture du 2ème polar noir

Time to choose rime avec policiers et thrillers. J’ouvre mon deuxième polar du mois de mars. Je choisis une femme dangereuse de Martina COLE.

Voici mes attentes

attentes de lecture

A priori, pas d’attentes de lecture particulières après l’observation de la couverture. Le titre sous-entend un danger. Le personnage féminin, blond, presque innocent, les yeux Une femme dangereusetournés vers le ciel, ne m’inspire ni crainte, ni inquiétude. Certes, elle semble déterminée, ainsi, les mains supposées être dans les poches de son manteau. Peut-être que le bois sombre serait plus intimidant que ce visage pâle.

Par contre, à la lecture des premières lignes, il se dégage une atmosphère que l’éditeur suggère être du Dickens et que, moi, je comparerais à de Jean-Claude MOURLEVAT dans L’enfant Océan (chacun ses références !). Il fait mauvais de vivre dans cette maison d’un quartier défavorisé : douze enfants et un treizième à naître, un père absent et alcoolique ou infidèle (ou les deux), la saleté des lieux, les petites bêtes immondes… 

Le petit bébé à naître sera le centre de l’intrigue : son amour pour un flic, son aîné, caïd au grand cœur, sa déception, sa volonté de pouvoir et de prendre une revanche sur sa destinée. Je suppose que ce petit enfant sera cette femme illustrée sur la couverture, qu’elle deviendra dangereuse (pour elle ? pour les autres ? pour sa famille ?).

Comment va se dérouler cette histoire ? Comme un polar classique avec les bons et les justes d’un côté et les autres ? Comme un thriller où les scènes violentes s’enchaînent et se déchaînent ? Comme un parcours de vie tragique, logique et dramatique ?

Je commence cette histoire. Je ne sais à quelle sauce l’auteure, Martina COLE, va me dévorer…

Affaire à suivre : mon avis, bientôt !

Résumé de l’éditeurChez les Ryan, depuis la fin de la guerre, on se croirait chez Dickens : la crasse le dispute à la misère. Mais l’aîné, Michaël, a d’autres ambitions que son ivrogne de père. Il rêve de puissance et de gloire aux côtés de son âme sœur, sa cadette Maura. Son objectif : dominer les docks de la Tamise.

Maura a 17 ans et elle est amoureuse d’un homme dont tout la sépare. Terry est flic et bien décidé à le rester, malgré la corruption de la police. Lorsqu’il met un terme à leur histoire, le cœur de Maura devient dur comme la pierre. Et comme, chez les Ryan, esquiver les coups est un art, elle choisit, pour oublier, le chemin de la violence. Plus rien, elle le promet, ne viendra barrer sa route.
Qui aurait cru qu’en quelques mois à peine une jeune fille belle comme le jour prendrait la tête du gang le plus puissant de Londres ? Mais la gloire a un prix. Et Maura va découvrir, à mesure que les tensions s’accumulent, que toute femme, même dangereuse, a un cœur

2 commentaires sur “Time to choose : ouverture du 2ème polar noir

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :