Que se cache-t-il derrière… De Force ?

Ça y est : je l’ai… oui ! Le dernier GIEBEL ! Vous ne connaissez pas ? Non… Meurtres pour rédemptionJuste une ombreChiens de sangLe purgatoire des innocents

Si vous n’avez pas d’attirance pour les thrillers, je comprends votre ignorance. Par compte si vous êtes amateur du genre, je pense qu’on ne peut rester indifférent à Karine GIEBEL et à son écriture incisive, à la violence psychologique et physique de ces romans. Ils sont percutants, poignants, immoraux par leur fin tragique et définitive. De la grande écriture de noirceur

J’ouvre le dernier du genre : De Force. Voici mes attentes de lecture

attentes de lecture

Avec le talent de Karine GIEBEL, je m’attends à un coup de cœur. Je suis fan de ses intrigues si noires soient elles. J’aime le suspense avec lequel elle nous torture, ses De forcepersonnages perdus et tordus, son envie de nous abreuver d’espoirs inespérés et ses chutes inévitables

De Force n’échappe pas à mon attrait. Inévitablement, je dois le posséder. Aujourd’hui, je l’ouvre et je débute le prologue.

La couverture, comme le titre, ne nous laisse pas beaucoup d’indices. La voix du prologue est celle d’une femme, enfin, c’est ma première supposition car j’ai beau cherché les marques du féminin, je ne les trouve pas à la première lecture. Peut-être que l’illustration m’influence fortement… Première interrogation.

Deuxième : qu’est-ce qui pousse une mère à repousser la chair de sa chair ? Qu’est-ce qui se trame dans les relations parent-enfant pour que ce dernier se détruise et vive avec un violent sentiment de hargne et de colère contre le premier ? Quelle force ? 

Rapidement, la situation me happe. Le noyau de cette histoire sera l’amour ou plutôt le désamour d’une mère et de sa fille. Pas de père. Une lettre et le début (la suite) de la haine qui tue…

Je ne lis pas le résumé. Je ne veux pas savoir. J’ai parcouru quelques avis. Je ne veux pas approfondir les critiques avant d’avoir lu et ressenti ce nouveau livre. Bientôt, donc, mon avis…

En attendant, j’éteins mon ordinateur. Je me prépare psychologiquement à la souffrance et à la torture. Je suis si impatiente…

Bonne découverte à mes côtés… pour le pire et surtout…. pour le meilleur de Karine GIEBEL (je croise les doigts!).

A la page des livres.

 

5 réflexions sur « Que se cache-t-il derrière… De Force ? »

  1. J’adore les thrillers mais plutôt soft, façon Linwood Barclay, avec des disparitions et peu de sang.^^ là je lis Partir de Tina Seskis. Mais je le trouve un peu longuet…

    J’aime

  2. Merci pour ces commentaires précieux. Je vous suis depuis des mois et je dois dire que vos gouts littéraires s’accordent parfaitement aux miens. Je suis par exemple en train de lire Jane Eyre grace à vos avis élogieux sur ce livre.
    Comme on parle de thriller, je vous recommande « n’éteint pas la lumière » de Bernard Minier. J’ai également lu tous les Giebel et ce roman difficile à lacher ( meme si des ressemblances avec « juste une ombre » sont à relever) est extrémement bien mené.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.