Mes attentes de lecture : La fleur des Highlands


Je continue dans le monde des Highlands, après ma lecture féerique d’Eclosia ou l’Ecosse des légendes de Nathalie BAGADEY. En effet, je découvre aujourd’hui La fleur des Highlands.

L’auteure, Anna LYRA, fait l’objet de commentaires positifs et ses romans sont très bien accueillis par les lectrices. Il est temps pour moi de faire connaissance avec sa plume.

Voici mes attentes de lecture à partir de la couverture…

attentes de lecture

A partir du titre et de l’illustration : voici mes hypothèses.

C’est le titre et le nom de l’auteure qui m’ont attirée. Je n’ai pas fait connaissance avec la quatrième de couverture et le résumé. Je m’attends à une romance sur fond des Highlands. Le visage féminin et la fleur rouge sont les promesses d’une union, d’une détermination, d’une promesse de puissance et d’un bond dans le temps passé qui me ravissent.

Je ne connais donc pas la problématique de cette héroïne. Ce pourrait être une histoire de mariage contrariée, de combats de clans ou de pays (vu la couronne et la rose, symbole de l’Angleterre) de guerres, de séduction et de charme. Mon attrait pour ce livre va dépendre de la plume de l’auteure, a sa capacité à me plonger dans l’Ecosse ancienne. Je serai attentive à la personnalité et au caractère des protagonistes.

Repères historiques anglais… pour la rose Tudor : un lien avec notre histoire ?

L’origine du symbole de la rose remonte à la Guerre des Deux-Roses. Ce conflit, lié à des droits de succession, a opposé entre 1455 et 1485 la maison royale de Lancastre à celle d’York. Chacune avait choisi une rose pour symbole : une rouge pour la famille Lancastre et une blanche pour la famille York.

Au terme de trois décennies de rivalité et de guerres civiles, Henri Tudor, héritier des Lancastre, a accédé au trône sous le nom d’Henri VII Tudor en succédant à Richard III, battu et tué à Bosworth.

A son arrivée au pouvoir, il a alors décidé de conserver la rose rouge comme emblème du pays. Elle est d’ailleurs appelée aujourd’hui la « rose Tudor ».

la fleur des HighlandsLe résumé de l’éditeur

Le 14 août 1561, le destin de Marguerite bascule. Simple dame de compagnie de la veuve du roi de France, l’Écossaise Marie du clan Stewart, elle accepte d’user de sa ressemblance avec elle afin de l’aider à reconquérir son trône… Pendant que la véritable Marie Stewart part à cheval déguisée en homme, Marguerite prend sa place dans le carrosse royal escorté par une délégation de Highlanders. Elle qui n’a jamais quitté la cour va se retrouver propulsée dans l’inconnu, sur les routes de France et d’Angleterre, jusqu’à cette contrée lointaine et sauvage qu’est l’Écosse. Mais de tous les dangers qu’elle devra affronter, le plus périlleux sera sans doute de se confronter aux yeux de glace d’Alistair MacDonald, et à son envoûtante virilité. Car une folle attirance pousse bientôt Marguerite vers ce guerrier séduisant ombré de mystère, au passé lourd de secrets. Tout les sépare, et l’avenir promet de les éloigner irrémédiablement. Le destin de l’Écossais resurgit soudain, contraignant Marguerite à de nouveaux choix. Doit-elle aider l’homme qui fait battre son cœur à retrouver sa place au sein de son clan, quitte à décevoir la reine Marie ? Écoutera-t-elle son cœur malgré cet amour impossible ?

Je vous souhaite une bonne découverte à mes côtés. A bientôt pour mon avis.

A la page des livres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :