Avant le film, avant la lecture : voici Une vie entre deux océans


Avant de prendre un ticket pour voir le film, avant de lire ce livre qui promet d’être émouvant, je vous livre mes attentes de lecture pour Une vie entre deux océans de Margot STEDMAN.

Voici le résumé de l’éditeur (LIVRE de POCHE) :

Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par une vie entre deux océansleurs échecs répétés pour avoir un enfant.

Jusqu’à ce jour où un canot vient s échouer sur le rivage. À son bord, le cadavre d un homme, ainsi qu un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d’être parents, Isabel demande à Tom d’ignorer les règles, de ne pas signaler « l’incident ». Une décision aux conséquences dévastatrices…

Le dilemme…

Les premières pages de ce livre pose le problème d’Isabel et de Tom. La guerre et la privation de ce bonheur d’être parents les ont fragilisés. Ils vont prendre une terrible décision ; celle de garder cette enfant qui leur parvient miraculeusement.

L’Australie et ses terres lointaines nous amènent à penser qu’un secret peut y être préservé… Non ! Comme je le dis à mes enfants : la vérité est toujours découverte un jour ou l’autre. Le temps fait son oeuvre. Nous ne pouvons lutter contre.

L’image du film que je vous propose est celle de mon ressenti. Le cas de conscience menace : Isabel et Tom vont souffrir. Que va devenir leur amour ? L’auteure va nous amener à nous interroger… peut-on adhérer au mensonge ?

Et si… ?

Les « SI… » vont faire leur oeuvre : « Et si j’étais Isabel, que ferais-je… ? » Je m’attacherais à cette enfant adoptée illégitimement, avec un fond d’égoïsme et de bienveillance. je m’y accrocherais comme à une bouée. On peut aimer un enfant qui n’est pas celui du sang. Ce don est tellement merveilleux !

« Et si j’étais sa mère naturelle ? » Je n’aurais qu’un objectif, chercher ma fille, la retrouver et lui donner cet amour qui m’a été volé par le destin. J’aurais l’espoir de la retrouver, vivante… Je voudrais lui offrir tout ce que je lui avais promis lorsque je l’ai mise au monde.

Cette petite fille va nous ensorceler. Elle va être notre combat. Personne ne ressortira indemne de cette situation. Préparons un petit mouchoir pour éponger nos larmes et notre désespoir…

Bonne découverte à mes côtés. A bientôt pour mon avis.

A la page des livres.

 

Publicités

2 commentaires sur “Avant le film, avant la lecture : voici Une vie entre deux océans

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :