Les fauves… Mes attentes de lecture.


Plus ils sont forts et plus j’aime les thrillers. Celui-ci paraît être d’actualité. Ni une, ni deux, je viens d’ouvrir Les fauves d’Ingrid DESJOURS.

Voici mes attentes de lecture.

attentes de lectureRésumé de l’éditeur Robert LAFFONT :

Votre pire prédateur : Celui qui vous aura apprivoisé. 
 » Torturez-la ! Violez-la ! Tuez-la !  » À la tête d’une ONG luttant contre le recrutement de jeunes par l’État islamique, l’ambitieuse Haiko est devenue la cible d’une terrible fatwa.
Lorsqu’elle engage Lars comme garde du corps, le militaire tout juste revenu d’Afghanistan a un mauvais pressentiment. Sa cliente lui a-t-elle dit l’entière vérité sur ses activités ? Serait-ce la mission de trop pour cet ancien otage des talibans ?
Dans cet univers où règnent paranoïa et faux-semblants, Haiko et Lars se fascinent et se défient tels deux fauves prêts à se sauter à la gorge, sans jamais baisser leur garde.

Les fauvesUn thriller d’actualité ?

Etat islamique… Terrible fatwa… Afghanistan… Otages… Lorsque tous ces termes s’associent, ils cheminent en moi et ils donnent Les fauves, un roman dur, puissant, violent.

Les premières lignes interpellent. Les premiers chapitres choquent. Quelque chose semble impossible. Cela ne devrait pas arriver… Cela ne devrait pas être vrai. Et pourtant !

Je ne vous dévoile pas mes premières minutes de lecture, angoissantes, tentantes, vicieuses, addictives… Elles prennent à la gorge. Elles angoissent. Elles donnent le ton à l’ensemble de l’histoire… des histoires. Car, il semblerait qu’Ingrid DESJOURS confronte des personnages, des points de vue, des situations. Pourquoi pas ?

La couverture a ce rôle : enjôleur, brutal où le rouge devrait être la couleur de la rose mais qui est, en fait, le sang de la fleur délicate. Les lettres sont criblées de balles, d’impacts brunis.

La situation sera tendue, in extrémis, saisissante et violente. Je crois que les âmes sensibles devront s’abstenir de cette entrée.

Pour adoucir l’ensemble, il y aura Haiko et Lars… A fleur de peau, ces deux individus vont s’unir, charnellement, par l’esprit, dans leurs combats ? Peut-être les trois…

Ce livre me fait envie. Il m’a attirée par la couverture, par son titre sauvage, par ces thèmes qui me questionnent et viennent chaque jour à moi, par le biais d’internet, de la télévision, de l’actualité, des attentats.

Je l’ouvre, je le découvre… Bientôt, vous aurez mon avis. En attendant, je vous souhaite de belles lectures.

A la page des livres.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :