Les lords solitaires – Nicolas (Tome 2) de Grace BURROWES


Il n’y a pas si longtemps, j’ai lu le tome 1 des Lords solitaires de Grace BURROWES (cliquez ici). Darius avait été un délice de lecture. Nicolas (Tome 2) me plonge dans une légère insatisfaction… presque une déception. Voici mes arguments…

Nicolas.jpgUne charmante rencontre

Leah est une belle personne qui a aimé mais qui est veuve aujourd’hui. Elle a un passé. Elle est âgée pour l’époque du roman pour une femme à marier. Son père la sacrifie… On comprend vite ses motivations. On compatit assez rapidement avec cette héroïne obligée de se plier à la volonté des hommes.

Nicolas, ce lord solitaire, est un célibataire poursuivi des assiduités féminines. Cela l’amusait… Cela ne l’amuse plus alors qu’il est condamné au mariage.

Lorsque les deux se rencontrent, le lieu et l’atmosphère sont insolites : une petite pièce sombre. Leurs premiers contacts ne sont pas visuels mais olfactifs et sensoriels.

C’était une entrée assez mystérieuse, agréable et sortant des sentiers battus.

Une évolution déconcertante / Un roman qui tourne autour du pot

L’un et l’autre sont charmés, on s’en doute… La séduction commence. Leurs sentiments a un nom précis, dès le commencement, l’amour… Cette passion était inévitable puisque unique, interdite, charnelle… Et puis, toute cette émergence amoureuse semble se figer. Ils s’aiment, certes. Ils vont se marier, oui. Mais, la lectrice que je suis, n’a vécu qu’un va-et-vient entre « nous nous marierons », « vous ne pouvez pas vous marier », « je vous aime », « mais tout est impossible »… Or, ce mariage est possible, cette union contrecarrera les plans diaboliques du père et physiquement parlant, ils sont en symbiose ! Alors ? Oui… où est l’intérêt, le suspense, le mystère ?

La problématique est peu crédible

Le père n’est pas le vrai père. Ses droits sont impossibles à contourner, pourtant, les droits d’un beau-père sont-ils vraiment si forts que ça ?

Nicolas doit se marier… mais il ne veut pas s’unir (il l’a promis : à qui ? vous ne le saurez qu’à la fin)… Il se mariera finalement et la problématique du départ n’est plus très acceptable. La vérité finale aurait pu anéantir tous ces questionnements existentiels. Il ne voulait pas d’enfant. Etait-ce vraiment ce problème-là qu’il devait résoudre ? Etait-ce vraiment à obstacle ?

Je suis perplexe et peu convaincue.

Résumé de l’éditeur : jugez par vous-même !

Lady Leah n’est pas vraiment la fille de son père, le comte de Wilton, qui le lui fait chèrement payer et n’a qu’une hâte : se débarrasser de cette bâtarde en la mariant au plus offrant ; en l’occurrence un vieux lord dépravé et syphilitique. Mais Leah fait la connaissance du vicomte de Reston, qui lui propose une échappatoire. Ayant juré à son père mourant qu’il va convoler, Nick cherche une femme qui acceptera un mariage blanc. Car il refuse catégoriquement d’avoir des enfants. Leur union est célébrée. Bien vite, l’amour fleurit entre eux, et Leah, torturée, se jure de percer le secret de cet époux énigmatique qui, tout en la désirant, s’obstine à leur interdire tout droit au bonheur.

Grace BURROWES et son écriture toujours agréable

Loin de détester la plume de Grace BURROWES, au contraire, je la trouve admirable et terriblement envoûtante. Elle est fluide, jolie, sensorielle. Ce qui m’a gênée, c’est le déroulement des relations entre les deux personnages.

Lecture finalement assez longue

Les chapitres se sont enchaînés les uns aux autres avec des redites, des sentiments déjà évoqués, quelques contradictions qui arrêtaient l’élan des amoureux. J’avais lu une critique peu positive mais je n’y croyais pas tant j’étais sous le charme de ses autres romans. Je lirai le tome 3, persuadée que l’inspiration pour ce roman est passée par un cap un peu en dessous de toutes les autres aventures que j’ai vécues avec Grace BURROWES… Allez, c’est parti pour les Lords solitaires, avec Ethan

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :