Une épouse à séduire… et surtout : une lectrice à séduire !

une-epouse-a-seduireVoici mon avis pour la romance « historique » de Laura LEE GUHRKE, une épouse à séduire.

Résumé de l’éditeur :

C’est sur le quai d’une gare que la belle Edie l’aperçoit. Son mari. L’homme qu’elle a été contrainte d’épouser cinq ans plus tôt, à la fois pour sauver sa propre réputation et ses finances à lui – à condition qu’il demeure à jamais en Afrique, pour y poursuivre ses explorations. Pourquoi rompt-il leur pacte après des années d’absence, alors qu’Edie a fait sa vie à Highclyffe ? Malgré la rigueur des usages anglais qui conviennent si mal à son tempérament d’Américaine, elle a aujourd’hui trouvé sa place dans la société et s’est forgé une existence indépendante, bien réglée, qui n’inclut pas la présence de Stuart. Quel que soit son désir de reprendre sa place de duc, et d’époux.

Un début peu convaincant

La rencontre sur le quai de gare ne m’a pas séduite. La confrontation est succincte. Le rôle de la petite sœur est sur-joué et trop connu. Bref, voilà un commencement qui m’a laissée de marbre. Mais curieuse de la construction de la relation, j’ai poursuivi ma lecture…

Couple ? A la conquête de l’autre.

Ce sont les sentiments de Stuart qui sont décrits en premier lieu. Avec un retour dans le passé, on comprend les motivations d’Edie et la lectrice se questionne sur la fierté blessée et remise en cause du mari, qui lui, n’est pas de marbre face à la personnalité remarquable de la jeune Américaine. S’amorce, des années plus tard, à son retour d’Afrique, une quête d’amour dans un jeu de séduction qui envoûte l’observatrice que je suis. Ces rôles sont intéressants, les mises à l’épreuve sont autant de petites flèches d’amour lancées par l’auteure et l’époux repoussé. Finalement, c’est une histoire charmante.

Bilan ?

Voici un roman très romanesque, une histoire jamais trop charnelle, une aventure amoureuse : le charme opère. Jolie petite parenthèse… Moments de lecture agréable.

Au suivant !

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

2 commentaires sur “Une épouse à séduire… et surtout : une lectrice à séduire !

Ajouter un commentaire

  1. Pourquoi pas, surtout s’il n’y a pas trop de passages très charnels. J’ai du mal avec ce type de bouquin, où les héros s’envoient en l’air toutes les 10 pages.^^ Je ne suis pas prude, mais je trouve qu’à lire cela n’a pas un énorme intérêt. :p

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :