Challenge Cold Winter : Hiver rouge


L’univers de Dan SMITH est un monde passionnant mais tellement angoissant. Il retrace mes cauchemars les plus horribles, mes peurs les plus tenaces : la guerre, le froid et la traque toujours plus oppressante, la main qui vous happe et qui vous lâche à la dernière minute… mais pour quel répit ?

Voici mon avis pour le thriller Hiver rouge de Dan SMITH. A vous de juger…

L’hiver, un thème du challenge Cold Winter, édition 2016

hiver-rouge

L’atmosphère de ce roman est celle de la couverture. On n’échappe pas à cette obscurité oppressante, aux vagues de froid, aux doigts tordus des arbres décharnées, à l’odeur des morts et de la guerre, à cette course frénétique pour échapper à de mystérieux cavaliers… L’hiver est bien la saison que je trouve la plus menaçante pour l’homme.

Avec mon envie de lire ce roman, je m’inscris au Challenge Cold Winter. C’est ma deuxième participation. C’est le premier challenge de ma vie. C’est celui que je préfère puisqu’il me plonge dans l’ambiance… Avec cette écriture, c’est le côté sombre de la dernière saison de l’année que je vous offre. Mais quel plaisir de (re)trouver ce monde (cliquez ICI pour lire mon avis sur Village de Dan SMITH) et de lui adresser un beau pied de nez : la fiction ne rattrapera sans doute pas la réalité !

Dan SMITH, un auteur unique

L’art de Dan SMITH réside dans le contexte qu’il imagine. Le lecteur est en attente… Le lecteur est traqué… Le lecteur a de l’espoir… Je m’accroche à l’optimisme du héros. Il est bien plus fort que moi. Sa carrière militaire est un atout. Il est observateur, traqueur aussi. Il a des remords… Il cherche désespérément sa famille.

Tout est consciencieusement décrit : des émotions, aux milieux hostiles traversés, une politique complexe, des relations humaines non moins embrouillées et faussées. L’animal devient fidèle, « l’homme devient un loup pour l’homme », l’enfant délivre sa part de vérité. Ce roman est puissant.

Une traque terrible

Kolia est le poursuivant et le poursuivi. Sans lassitude, on le suit, on ne le lâche jamais, on se serre contre lui. Je m’identifie à cette petite fille qui l’accompagnera, à ce chien sauvage qui pose son museau sur son épaule… Il est protecteur, menaçant, désespéré, lucide. C’est un héros sans visage. Ses pensées sont vraies. Un déserteur courageux… Un soldat terrible. Ce qu’il pressent se présente à lui : les trahisons, la mort, la folie, l’horreur. Ce monde de guerre est terrifiant. Et pourtant, j’adhère à cette quête inespérée. Je me prends au jeu de l’identification. Je savoure l’ambiance historique de l’après révolution soviétique.

Un roman réussi

Si vous êtes attirés par la couverture, vous adhérerez au récit. L’écriture est conforme aux indices délivrés par l’extérieur du livre. Il faut être prêts à se défendre bec et ongles contre cet ennemi, à cheminer dans des contrées blanches, à se dépourvoir de ce qui nous est précieux pour atteindre un but… Nul doute, cette histoire est une réussite.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

flocons-de-neige

A ce jour : 1 livre lu pour le menu « montagne enneigée » du challenge Cold Winter (cliquez ICI) ! Au suivant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :