Rose à la rescousse d’Isabel WOLFF… et moi à la rescousse d’Isabel WOLFF !


Rose est un personnage comme on les aime, perturbée, fofolle. C’est la grande amoureuse trahie. C’est la fidèle amie qui rumine dans sa barbe mais qui veut tout arranger. C’est le personnage féminin terrible qui a des œillères énormes. C’est la femme au grand cœur qui sauverait le monde. Oui, Rose c’est tout cela !

Il y a très longtemps j’avais découvert Isabel WOLFF et j’avais aimé un amour vintage. Je me disais qu’il était dommage de ne pas avoir continué la lecture de ses romans. Aujourd’hui, je vous présente mon avis de Rose à la rescousse

Rose à la rescousse.jpg

Résumé de l’éditeur Pocket

Rose Costelloe soigne les chagrins d’amour, sauve les couples de la routine, redonne confiance aux désespérés. Responsable des courriers du cœur au Daily Post, elle vient de signer son premier livre, Les Secrets d’un mariage réussi. Justement, le sien est un désastre : son union avec Ted a duré à peine neuf mois.
À 39 ans, celle à qui toute l’Angleterre confie ses états d’âme se retrouve seule avec son oiseau de compagnie, à la recherche d’un colocataire pour boucler ses fins de mois. Mais qui viendra à la rescousse de Madame Détresse ?

 Un personnage attachant comme on les aime

Lorsqu’on lit de la chick-lit, on aime ces personnages passionnés et passionnants. Ils font des choses extraordinaires (avoir un oiseau muet qui se révèle être bavard et le « buvard » de toutes les querelles passées) et ils vivent en même temps dans un quotidien qui nous est très familier. Il est facile de s’identifier à cette femme qui recommence une nouvelle vie puisqu’elle travaille comme nous, elle cuisine ou pas comme nous, elle se sent seule, elle a des problèmes financiers et existentiels ! Toute notre vie… Et quelle vie puisque son mariage tourne à la catastrophe. Pourtant, son mari (son futur ex) est beau à tomber au sol… Le récupérera-t-elle ?

Une plume trop familière

Si l’histoire est banale et attrayante, le ton employé par Isabel Wolff m’a déçue. Est-ce la traduction ou les réels propos de l’auteure mais ce langage grossier sortant de la bouche de cette Madame Détresse m’a un peu exaspérée. Ses expressions, parsemées de ci de là, m’agacent un peu. Je me mets à distance et je parcours avec moins d’intérêt les situations à venir.

Longueurs et péripéties

Ce roman m’a semblé long. Pourtant, il est construit avec une logique progressive. Les aventures de Rose et de ses amies sont convenablement décrites. On les suit avec amusement. La lectrice y trouve son compte même si les œillères de notre héroïne sont si énormes que cela en devient risible (et pour moi lassant !).

Que dire des personnages ?

La réalité nous saute aux yeux… On se laisse gentiment manipulées mais nous ne sommes pas aussi aveugles que Rose. Théo est un colocataire bienveillant, trop intelligent pour qu’on ne le remarque pas. Il a d’énormes qualités. Ses paroles sont chaleureuses et agréables à lire.

Les jumelles sont insupportables.

La voisine Bev est son chien guide sont extraordinaires au sens « hors réalité » mais je me prends au jeu. Cette personne me rappelle quelqu’un, chère à mon cœur et j’ai été heureuse de la retrouver ici alors qu’elle est si loin de moi, aujourd’hui. J’ai aimé ce côté humaniste et ce côté touchant. Bev est vraie, observatrice, réelle. Son chien est incontournable, miraculeux, pertinent et imaginaire mais je l’adopte volontiers.

Ted est une caricature, tout comme Ricky, le patron. On n’en attendait pas mieux !

Le passé de Rose

Voilà donc le fil conducteur de ma lecture, celui qui m’a conduite jusqu’à la dernière page. S’il n’était pas mon fil d’Ariane, j’aurais abandonné cette histoire, aussi mignonne soit-elle ! Je voulais démêler les nœuds du passé de Rose. Je me retrouve dans ses sentiments et dans son passé, un petit peu, juste ce qu’il faut pour me pousser à le lire jusqu’au point final. Je ne suis pas en extase devant ce dénouement mais je le trouve possible et probable, quoique toujours positif… Est-ce le cas pour tous les enfants nés de cette situation ? J’en doute mais l’espoir fait vivre !

Quant aux anagrammes…

Et bien, je ne suis pas fan de ces mélanges de lettres mais ils ont été bienvenus dans ma lecture ! C’est comme un bonbon resté sur une table ou comme la cerise sur le gâteau. Jolis et agréables… Pour un peu, je chercherais moi aussi l’anagramme de certains prénoms. Pas vous ?

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

Publicités

Un commentaire sur “Rose à la rescousse d’Isabel WOLFF… et moi à la rescousse d’Isabel WOLFF !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :