Bof ! Bof pour Emily BLAINE et ses filles bien qui ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons…


Il fallait bien que mon euphorie pour Emily BLAINE s’atténue un peu… C’était assez magique de trouver son plaisir dans chacune de ces lectures.

Récemment, j’ai découvert cette auteure de romances. J’avoue que je suis assez envoûtée par son écriture et sa façon de tramer les histoires. Aucune de ces qualités ne sera oubliée. Cependant, pour la deuxième fois, je ne suis pas charmée par l’histoire. J’oublierai assez vite Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons. Vous ne m’en voudrez pas, n’est-ce pas ? Allez… je vous explique pourquoi…

les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons.jpgUn titre un rien aguicheur

Je commencerai par critiquer le titre que je ne trouve pas très approprié à l’histoire. Déjà, le pluriel ne me convient pas du tout : quelles filles bien ? Quels mauvais garçons ? Je conteste ! Cette histoire ne présente qu’une seule fille « bien » : Abby Harper. Quant aux mauvais garçons, un seul est décrit : Garrett. Les autres « mauvais » ne sont pas dignes d’amour et personne ne tombe amoureux d’eux ! Voilà c’est dit !

Sur la couverture, on retrouve quelques détails qui parsèment l’histoire. Je noterai avec plaisir l’hibiscus, le palmier, le parasol, le cocktail, le surfeur et le maillot de bain…

Une romance déjà toute décrite : pas de surprise !

L’amour d’Abby est tout tracé. Il évolue sans piquant, sans surprise. Je me suis un peu ennuyée… J’aurais souhaité une différence notable entre ce roman et tant d’autres, entre cette auteure et la multitude d’écrivaines qui se lancent dans ce genre. J’irai frapper à une autre porte, alors…

Un brin moins d’émotions…

La plume d’Emily BLAINE m’a, jusqu’à ce jour, bien surprise. La description des relations est juste, celle des émotions et de l’état psychologique de ses personnages très addictive. Ici, je suis passée un peu à côté. Je n’ai pas retenu cet argument pour ce livre. Tant pis… Pour une autre fois peut-être !

En bref…

Déçue, lassée… quels mots peuvent définir mon sentiment à la fin de cette aventure ? En résumé, pas des plus remarquables, pas des plus positifs. Je vais faire une pause dans mon parcours « romances » et je vais partir à la recherche d’un autre auteur… Cela pimentera un peu la suite !

Mon évaluation : ♥ ♥

Bonnes lectures à vous !

Résumé des éditions HARLEQUIN :

Envie d’un bad boy ?

Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et j’ai comme l’impression que convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois homme le plus sexy de l’année » ne sera pas si simple…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :