Claque ! Serre-moi fort de Claire FAVAN

Cela faisait quelques mois que je n’avais lu un thriller ! Le choc est très violent avec cette auteure que je découvre. Serre-moi fort est mon nouveau champion de la noirceur. J’ai trouvé plus violent que les romans de Karine GIEBEL, plus angoissant et électrisant que tout ce que j’ai lu jusqu’à aujourd’hui.

Mon esprit a joué des castagnettes mais, pire, mon corps s’est rebellé contre toute cette narration : « Un peu », « Beaucoup », « A la folie »… trois parties du livre pour connaître toute la cruauté d’un tueur. Trois expressions pour séduire passionnément.

Excellente écriture ! Magnifique construction du roman ! Que dire ? Que les amateurs de thrillers stoppent toute lecture, celle-ci devrait répondre à leurs attentes…

Incontournable !

J’ai tout dit en introduction. Je ne recopie même pas le résumé. Plongez ! Laissez-vous emporter par la vague… Deux jours pour lire ce livre. Quelques minutes pour en devenir addict ! Impossible de passer à côté si vous aimez le genre Thriller.

Coup de cœur, malgré moi !

Sombre. Dureté. Horreur. Fatalisme. Meurtres. Ce thriller se range sans conteste dans le monde le plus terrible des romans. En voici quelques ingrédients : une disparition, l’approche psychologique et détaillée, presque disséquée des protagonistes, des flics jamais caricaturaux, un ado témoin, désapprouvé et ignoré, que l’on prend en pitié parce que la vie s’acharne méchamment sur lui.

Malgré tous ces mots négatifs, se dégage la construction d’un récit fin et intelligent. Un regard habile sur toute cette cruauté. L’écriture est simple, presque légère si on enlève la portée des mots. Cette dernière phrase, ici, à la fin de la première partie, qui plombe notre confiance. Cet évènement impensable qui déchire tout sur son passage. Cette chute, inévitable. L’horreur absolue…

Un tourbillon d’émotions !

2017-02-04-17-26-38-2082650012Tout commence avec une couverture, presque enfantine. Une sorte d’origami qui montre les dents. Petit loup qui me faisait sourire : tellement petit comparé à son ombre ! Comme si ce monstre de papier allait me jouer un sale tour ! Risible…

Et ce titre en lettres rouges : Serre-moi fort ! Comme un enfant désespéré qui ferait un caprice… Et puis, cet adolescent qui assiste impuissant au drame de sa famille.

Mais où Claire FAVAN veut-elle en venir ? Il paraît que l’angoisse monte crescendo selon les trois parties de ce roman. Ce que voulaient les trois titres.

J’arrive à la fin de la première avec toujours cette question qui me taraudait : quel est le but de cette auteure ?

Puis, ce fut le choc, les griffes de cette maîtresse incontestée de thrillers qui me brise entre ses crocs. Elle me tient et ne me lâche plus. Le chaud m’envahit. J’ai peur. J’angoisse… Des pauses s’imposent dans ma lecture. L’insoutenable se lit quand même…

Dernière partie. L’espoir renaît mais c’est la folie qui l’emporte ! Pauvres de nous…

A quand le prochain roman ? En février… Dompteur d’anges ? je guetterai ça avec impatience.

dompteurs-danges

Inimaginablement vôtre…

A la page des livres.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :