Étiquettes

, ,

Les réseaux sociaux et les blogs fourmillent d’idées nouvelles et de petites perles. J’y note des titres et des auteurs, parfois inconnus, tendance et tentants. Cette romance, Le roi du plaquage, ne m’aurait pas attirée plus que ça si j’avais croisé la couverture dans une librairie. Je me suis lancée dans ce livre pour deux raisons :

1)     Grâce aux commentaires de LA MALLE AUX LIVRES ou VOLUPTUEUSEMENT VÔTRE, lisez… Vous serez convaincu(e)s comme moi !

2)     Parce que cette romance est écrite par Marc MORITZ. Chose rare : un homme écrit des romances… Je ne lis pas cela tous les jours.

Double curiosité… Double plaisir !

le roi du plaquage 2.jpgIl ne me faut qu’une journée pour lire ces pages mais il faut à l’auteur des semaines voire beaucoup plus pour écrire son œuvre. Je trouve ça injuste car la lectrice que je suis passe vite à autre chose… Heureusement qu’il y a cette écriture de chronique pour garder une trace de ces petites lectures !

Cette romance est toute particulière pour moi parce que la curiosité a été très forte. Je voulais savoir ce qu’un homme pouvait transcrire d’une relation naissante et surtout d’une histoire romantique contemporaine. Je ne suis pas déçue de découvrir que l’attrait physique est un atout pour tous mais aussi, que la confiance est fondamentale dans toute relation. Hommes et femmes sont d’accord pour cela. Nous sommes sur la même longueur d’ondes !

Le point vue d’un rugbyman

Marc MORITZ est assez fort pour décrire le contexte de son histoire. Je crois avoir lu quelque part qu’il était lui-même rugbyman. Il connaît les termes, les emplois du temps, les relations dans l’équipe et avec le public. Pour cela, son roman est concret.

L’auteur introduit différentes problématiques dans son livre. Je note en particulier la confiance et l’image (celle qu’on a de soi-même et celle que l’on donne aux autres). Il est très proche des préoccupations actuelles.

Ecriture simple mais une réelle transcription des sentiments

La plume de Marc MORITZ est assez directe, avec des mots simples et des phrases correctes. Ce qu’il décrit est exact : émotions, sentiments, réflexions. J’ai l’impression qu’il se questionne lui-même (ou les personnes qui l’entourent) et traduit véritablement en mots les pensées. Ses personnages sont vivants et sincères.

Histoire juste… jusqu’à la dernière page

Si le début peut paraître ordinaire, la situation devient prenante parce qu’elle fait appel à des vraies questions existentielles et simples. Comment commencer une relation ? Que dire ? Que faire ? Oublier ses démons pour montrer sa personnalité, la vraie, celle qui charme et que ne fait pas fuir. Pas de situations insolites… pas de baratins… pas de bla bla… juste ce qui arrive à chacun, dans la vie courante. J’ai lire quelque chose de très proche de la réalité.

Conclusion

En effet, cette romance est toute en justesse. Elle est mignonne. Elle est appréciable parce qu’elle est faite de « nous », de notre monde actuel, de nos préoccupations. Elle est écrite par un homme qui se met à nu pour nous parler vrai. Elle est sans exagération, sans fioriture mais parfaite lorsque simplicité et réalité se font écho.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

Résumé de l’éditeur MILADY ROMANCES

Le roi du plaquage10 kilos de muscles peuvent-ils résister à 1m60 de finesse ?

Romain Mevasta est un joueur de rugby comme on n’en fait plus. Et il le sait. C’est aussi un homme comme on n’en fait plus, mais il n’en a pas vraiment conscience. Il n’est pas de ces minets qui posent pour les calendriers. Il court les jupons c’est vrai, un peu, mais pas les soirées de presse. Très peu pour lui. A 35 ans il est en fin de carrière et se trouve à un tournant de sa vie. Il s’est taillé une réputation de cogneur dans sa folle jeunesse, mais en fait ses coéquipier le surnomment le philosophe parce qu’il lit. C’est un bourru au cœur tendre finalement. Et sa rencontre avec Margot va le bouleverser. Margot est photographe, elle est là pour tirer le portrait des joueur et faire la photo annuelle. Certains joueurs, dont l’ennemi juré de Romain, se montrent un peu agressifs avec elle et Romain fait alors un peu trop honneur à sa réputation. C’est le début des ennuis pour lui et d’une belle histoire entre lui et Margot à qui il devra prouver qu’il est capable de donner sa confiance.

Advertisements