La délicatesse du homard de Laure MANEL

Deux couvertures pour ce roman et deux messages que j’interprète un peu différemment. La mienne est la version Kindle. Celle que je vous propose est donc, celle-ci. Pourtant, j’ai rencontré ce roman avec ce petit ourson.La délicatesse du Homard

« L’effet couverture »…

Celle qui me semble la plus proche, à priori, de l’histoire de cette fameuse « Elsa » est cette jeune femme sur la plage. Elle marche, sans but. Elle digère un lourd passé que nous découvrons timidement. Je n’ai pas vécu de longueurs avec ce roman. Il est savamment rythmé. Il m’a hypnotisée. Il est beau.

La deuxième couverture, celle qui m’a plongée dans l’univers de Laure MANEL, attrayante et mystérieuse, est un fond noir avec un nounours que j’associe automatiquement avec l’enfance. Je brûle… J’approche de la vérité… Mais, à ce stade, je ne peux pas encore deviner quel secret notre « Elsa » veut oublier. C’est tant mieux car le suspense est gardé le plus loin possible dans cette La délicatesse du Homard 2.jpg.pnghistoire.

« L’effet titre »…

Le titre, maintenant… La délicatesse du homard. Tout en poésie et en psychologie, j’imagine une transformation. Cette métamorphose, c’est Elsa qui va la subir. Si elle veut survivre, elle doit laisser de côté sa carapace, être vulnérable un moment et se trouver un refuge plus aisé. Ce n’est pas moins qui interprète ceci, c’est Dolto. Elsa n’est pas une adolescente, mais elle doit sortir de l’enfance et de ses souvenirs.

« L’effet papillon dans le ventre »…

La narration à deux voix se mêle. Deux points de vue : celui d’un homme qui vit une passion et celle d’une femme en devenir. Les lectrices et lecteurs qui aiment les chevaux vont être servis. L’Equithérapie est une façon de guérir les maladies du cœur et de l’esprit… C’est prometteur.

Cette histoire est une belle romance tout en drames et en réconciliation avec soi-même et les autres. Elle est très bien écrite. L’auteure manie une plume que j’admire.

En bref…

Vous avez compris : je lirai d’autres romans de Laure MANEL. Voici une nouvelle auteure que je suivrai attentivement. J’ai deux romans à découvrir… Je compte sur vous pour me donner quelques indices si vous les avez lus.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

A bientôt.

 

Le résumé de l’éditeur MICHEL LAFON

Le passé est une prison dont on ne s’évade pas

Elle est partie aussi loin qu’elle a pu, pour rejoindre le début du bout du monde… et venir s’échouer au pied d’un rocher face à la mer d’Iroise.

Elle dit s’appeler Elsa.

Elle ne veut pas qu’on lui pose de questions.

Qui est-elle ? Que cache-t-elle ?

Et lui, que cache sa rudesse ? Lui qui l’accueille sans même savoir pourquoi…

Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent, et se taisent. Deux voix qui laissent place aux pas des chevaux, au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable.

3 commentaires sur “La délicatesse du homard de Laure MANEL

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :