Ma semaine romantique J5 : Le Saint de Monica MacCARTY


Jour 5 de ma semaine de la romance historique… Exceptionnellement, j’ai organisé un rendez-vous de la romance historique afin de vous chroniquer la série des chevaliers des Highlands de Monica MacCARTY.

Aujourd’hui, voici mon opinion sur le tome 5 de la série, qui porte le titre Le Saint. Bonne découverte !

Le contexte historique

Monica MacCARTY alterne toujours, et dans ce tome, avec brio, les passages de guerre et de combats et des passages romancés d’amour et de conquêtes sensuelles.

Cette aventure se déroule sur plusieurs années. L’auteure se documente avec précision, reconstituant les arbres généalogiques et les relations entre les différents protagonistes. Il est plaisant de séparer le vrai du fictif et de lire l’épilogue à la fin de chaque tome pour démêler les événements.

Les personnages de la romance

Nous avons Roméo et Juliette, nommés le Saint et l’Ange, Magnus MacKay et Helen Sutherland. Deux clans se combattent depuis des décennies, les frères d’Helen et Magnus entretiennent cette amertume. Les premières pages sont romantiques, innocentes et naïves : un amour de toujours qui se transforme en un mariage impossible.

Pourtant Helen se marie avec William Gordon, l’ami et le compagnon de guerrier des frères. Sans sentiment, la situation devient inextricable. Les incompréhensions sont des entraves. Il faudra des années pour que les deux amoureux soient réunis et unis.

UN HIGHLANDER MEURT…

Monica MacCARTY est terrible. Elle condamne l’un des gardes élites de Robert de Bruce. Je n’y crois pas un instant. Jusqu’à la fin du roman, je reste persuadée que cela est impossible. Aurai-je tort ?

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

Cette romance est jolie et plus agréable au fil des pages. Je lui attribue trois cœurs et demi.

J’attends la suite avec impatience… Tout ne peut pas se terminer ainsi… A demain !

Le résumé de l’éditeur J’ai lu – Aventures et passions

1308. Helen Sutherland a failli s’évanouir en reconnaissant Magnus MacKay parmi les guerriers de Robert de Bruce. Trois ans plus tôt, en dépit de l’amour fou qui les liait, elle a refusé de s’enfuir avec lui. Par loyauté filiale, et peut-être aussi par lâcheté. Aujourd’hui, Magnus la repousse sans ménagement. Mais Helen n’est pas du genre à se laisser ronger par les regrets. Elle décide de reconquérir le cœur de l’implacable Highlander. Et pour cela, elle n’hésite pas à le suivre dans la périlleuse reconquête de l’Écosse…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :