Ma semaine romantique J6 : La Recrue de Monica MacCARTY


Oh là là, voici que mon rendez-vous de la semaine des romances historiques arrivent à sa fin… Je vous ai presque tout expliquer de mes lectures au cœur des Chevaliers des Highlands de Monica MacCARTY !

Mon aventure est passionnée… Je vous livre aujourd’hui mon avis sur la Recrue, le tome 6 de la série. Bonne découverte !

LES PERSONNAGES DE LA ROMANCE

Lorsqu’on écrit une série, cela doit être un véritable casse-tête de trouver des personnalités différentes et des rencontres toujours passionnantes. Pour les caractères, Monica MacCARTY a choisi de différencier ses Highlanders, membres de la garde secrète de Robert de Bruce, grâce à des pouvoirs et des facultés qui les désignent dans un rôle particulier :

Le chef est aux commandes de ce corps exceptionnel de guerriers (tome 1).

Le Faucon est un marin et nageur habile (tome 2)

La Vigie est l’éclaireur, il part en reconnaissance pour la sécurité de ses frères d’armes (tome 3)

La Vipère est l’espion infiltré… et exfiltré (tome 4)

Le Saint est un guide de montagne et inventeurs d’armes ; l’Ange est guérisseuse (tome 5)

La Recrue… (tome 6)…, Kenneth Sutherland, est un nouvel Highlander qui, en faisant ses preuves pour intégrer ce corps d’élite, doit dominer son tempérament colérique et ses anciennes animosités. Un seul homme s’oppose à son intégration dans la garde de Robert de Bruce, c’est le Saint, son beau-frère et celui au appartient au clan ennemi.

Mary a déjà été marié au comte d’Atholl, pendu et décapité parce qu’il était le traître à la couronne d’Edouard, roi d’Angleterre. Elle ne veut plus de mari, désire son indépendance, relier des liens avec son fils qui lui a été enlevé et retrouver sa sœur jumelle, Janet. Sa quête est simple, en apparence, être libre, retourner sur ses terres d’Ecosse avec son garçon, se cacher des griffes d’Edouard.

Monica MacCARTY use de supercheries pour augmenter notre intérêt. Elle utilise une sœur jumelle pour brouiller des pistes, une nouvelle recrue pour nous émoustiller et nous faire douter, une Mary déterminée et touchante pour nous incliner…

LE CONTEXTE HISTORIQUE

L’auteure nous le livre et nous le magnifie : nous voici en plein tournoi de Highlanders, spectateurs de combats de rues, espions et humains…

LE RÉSUME DE L’ÉDITEUR J’ai lu – Aventures et passions

1309. Robert de Bruce organise les Jeux des Highlands. Kenneth Sutherland, connu pour être aussi vaillant à la bataille que vigoureux dans le lit des dames, est venu s’y distinguer afin d’intégrer la garde d’élite du roi. Il y croise Mary, jeune femme effacée. Sous ses nippes grises, il devine l’or de ses cheveux et la splendeur d’un corps de nymphe. Après une nuit inoubliable, Mary s’enfuit. Furieux, Kenneth apprend alors que celle qu’il prenait pour une simple dame de compagnie est en réalité la comtesse d’Atholl. Quelques mois plus tard, il la retrouve en Angleterre où l’envoie le roi en mission spéciale…

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

Je trouve ce tome particulièrement réussi et magnifique. Même si la couverture est assez éloignée du contenu du livre, je me laisse toujours aisément transporter par la plume, le contexte et la romance toujours nouvelle et plaisante…

Demain est le dernier jour de notre semaine de la romance historique… Mais pas le dernier de mes lectures de romances… Je vous remercie de me suivre et de me lire. Bien livresquement !

A la page des livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :