The air he breathes de Brittainy C. Cherry


Certains romans sont des rencontres surprenantes. Celui-ci fait partie des hasards de la vie. Une couverture, un titre, un clin d’œil… pour une lecture.

The air he breathes de Brittainy C. CHERRY m’a prise par surprise. Je l’ai saisi et je ne l’ai plus lâché des mains et des yeux. L’histoire m’a happée. Tristan et Elizabeth n’existaient pas alors. Ils ont pris forme à partir de mots et d’une réalité : la perte de l’être aimé.

Le résumé de l’éditeur HUGO ROMAN :The air he breathes.png

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes.

C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route.

Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Des personnages, tels que je ne les envisage pas…

Tristan et Elizabeth sont unis dans la douleur. Ils sont veufs l’un et l’autre. Ils vivent dans le manque de l’autre. Pour Tristan, la mort de Jamie et celle de son fil font de lui une espèce de monstre de solitude. Pour Elizabeth, seule sa fille Emma l’attache à la vie.

On imagine qu’ils vont tout deux se reconstruire sur de nouvelles bases : un amour nouveau, différent qui, sans leur faire oublier ce conjoint disparu, leur donnera un élan neuf.

L’auteure, Brittainy C. CHEERY fait un pari différent. Ce qui attache ces deux âmes perdues va être l’illusion de retrouver ce passé anéanti. S’ils se lient, c’est qu’ils trouvent en l’autre, l’image passée de cet amour trop rapidement saccagé.

La base d’un amour tronqué…

Or, je dirai que c’est l’amour que l’on ne doit pas rechercher, l’interdit, le menteur, le semeur de trouble. Vouloir vivre une nouvelle relation avec l’image idéale de l’être perdu… Pourtant, Elizabeth cherche à retrouver son lien à Steven; Tristan, son attachement à Jamie. S’ils existent, c’est dans leur relation passée qu’ils se sentent bien et vivants. Ils ne veulent pas de l’avenir, ils se complaisent à observer et contempler les souvenirs.

Leur amour se décrit ainsi… Du point de vue de la lectrice que je suis, c’est insensé, c’est piégeant, c’est déroutant.

Lorsque la société s’en mêle…

L’évolution du lien pourrait se développer ainsi, au gré des expériences, des illusions et des désillusions, sans l’intervention de ce monde annexe : les voisins, la rumeur, les amis. Chaque visage prend forme, les langues se délient, les opinions éclatent et le monde des deux acteurs principaux se troublent.

Qui est le bon conseil ? Qui est l’ami, l’ennemi ? Qui est la voix de la sagesse ? Où se trouve le véritable monstre de cette romance ?

Les apparences sont fragiles, les êtres se transforment, les moralités se dévoilent… Les chapitres défilent et la romance devient psychologique.

Mon avis, à la finale…

Troublant, ce roman l’est à sa manière. Tantôt léger, tantôt amusant dans les personnalités annexes des protagonistes, assez dramatique dans son ensemble, j’ai été assez curieuse de poursuivre ma lecture jusqu’au dénouement.

Cette histoire est déstabilisante par le choix troublant de l’auteure : faire revivre l’être aimé à travers un nouveau partenaire. Elle est finalement très romantique, extrêmement dramatique, peut-être sans surprise réelle.

Ce fut une lecture agréable, plus troublante par l’analyse finale que par la lecture elle-même. Je pensais être émue aux larmes… J’en ressors satisfaite mais assez dubitative.

Je conclurai en disant que le début fut très prometteur, le dénouement et la chute plus « traditionnelle ». La romance est pure émotion au départ et tombe dans un thriller peu convaincant sur la fin.

Une romance qui se lit facilement, tout compte fait !

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

 

Publicités

7 commentaires sur “The air he breathes de Brittainy C. Cherry

Ajouter un commentaire

    1. Oui, tu as raison ! Une lecture tranquille et satisfaisante si on ne lui en demande pas trop… Il faut juste se laisser porter. Cette romance sera fort agréable, le corps au soleil, les yeux rêveurs, une boisson rafraichissante et la tête en vacances !
      Bonne lecture et belle découverte !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :