Le fou de Layla de Nadia


Je dois cette lecture aux blogs auxquels je suis abonnée. Sans eux, je n’aurais jamais rencontré cette auteure et cette couverture. Je ne me serais pas arrêtée, curieuse et tentée, j’aurais passé mon chemin et je serais passée à côté d’une très belle et terrible lecture. Franchement, je pense que cela aurait été dommage de ne pas lire Le fou de Layla de NADIA !

Le résumé de l’auteure (AUTO-EDITION)

Le fou de Layla.jpg« D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours connu Saïd.
Mes plus lointains souvenirs sont avec Saïd et je n’ai jamais douté qu’il fasse partie de mes derniers.
Je me suis souvent demandée ce qu’auraient été nos vies si je n’avais pas ouvert les yeux sur sa présence rassurante à mes côtés, mais surtout je n’ai jamais cessé de m’interroger sur ce qu’aurait été sa vie s’il n’avait pas eu comme mission de veiller sur moi… »

Casablanca – 1987

Layla a sept ans et grandit dans une oasis de bonheur et d’insouciance, entourée de sa famille et de Saïd, son confident et compagnon de jeu avec lequel elle partage tout.
Elle nourrit, au fond de son cœur, un vœu secret : que Saïd puisse un jour l’aimer comme Qaïs aime Layla dans le conte « Majnoun Layla » dont elle tient son prénom qui la fascine tant.

La vie se chargera de lui apprendre qu’il faut parfois se méfier des vœux, car ils peuvent se réaliser.

« Le fou de Layla » vous invite à un voyage, une plongée dans le Maroc des vingt dernières années afin de suivre les destins croisés de Layla et de Saïd, parsemés de joies, d’insouciance, de turbulences, de passion et de déraison.

Pour l’amour du voyage…

Les valises sont enfermées dans un placard. Le budget est en berne… Que faire ? Prendre ce petit roman entre les mains et se plonger dans la lecture… Le voyage est assuré. Je ne connais pas le Maroc, très peu l’Orient, encore moins le Casablanca des années 80. Avec ce récit, je savoure l’atmosphère, ces gens, ce contexte. L’auteure est amoureuse de ce pays, elle a le don de nous transmettre cet amour, ses habitudes et ses petites anecdotes. C’est comme si ma lecture me garantissait la réalité d’un séjour…

Pour l’amour de l’innocence et de l’enfance…

NADIA, comme d’autres auteurs, me font aimer l’Orient mais aussi ses enfants. Ce sont des livres remplis d’émotions, d’humanité et d’aventures. Ils sont beaux, ils sont dramatiques et tragiques, ils sont porteurs d’espoirs et de promesses. Ne passez pas à côté de Yasmina KHADRA et de Ses hirondelles de Kaboul, de Khaled HOSSEINI et Des cerfs-volants de Kaboul, de Nadia HASHIMI et de La perle et la coquille (CLIQUEZ ici)… et de NADIA. Ce sont de grands moments de lecture, de merveilleuses découvertes, des ouvertures sur le monde précieuses, des instants de tolérance et aussi, des instants d’inhumanité…

L’enfance est décrite, dans toute sa naïveté, sa puissance, ses promesses. Les adultes y sont associés avec leurs défauts, leurs regards étriqués, leur volonté destructrice…

Le roman est complexe. Pas simple pour l’auteure d’arriver sur cette chute sans me déstabiliser. Le tableau narratif présente l’enfance, l’adolescence et son insouciance… Deux parties bercées par un conte. J’y rencontre de doux et de jolis portraits.

Incompréhension, destruction…

Puis le paysage s’obscurcit et voici les conséquences d’années à cacher, à dissimuler, à enfouir ses rancunes. C’est l’explosion, la destruction, notre réalité d’aujourd’hui… Je ne pensais pas tomber dans notre univers réel, parisien, détruit, angoissant. Ce livre est une dure réflexion de notre monde.

J’en ressors meurtrie, victime et bouleversée, tellement incrédule…

Lisez… Comprenez… Parlez… Commentez : comment l’errance peut-elle conduire à cela ?

Cette histoire restera gravée en moi… longtemps.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :