Tout près du tueur de Karen Rose


Karen ROSE n’est pas une auteure qui m’est inconnue. Juste avant de créer ce blog, j’avais lu deux de ses titres : Les roses écarlates (CLIQUEZ ICI) et Je te volerai ta mort .

Celui-ci, Tout près du tueur, est un roman très dense (plus de 600 pages), les heures s’égrainent au fil des chapitres et des sous-chapitres. On suit attentivement l’héroïne, Lucy Trask, les enquêteurs, le tueur et ses victimes.

C’est un bon moment de lecture, qui mêle thriller et romance, avec un savant mélange, un mix bien équilibré, que j’apprécie.

Le résumé de l’éditeur HARPER COLLINS POCHE

Tout près du tueur

Vingt et un ans plus tôt, ils ont été les témoins d’un crime atroce. 

Aujourd’hui, ils vont payer pour leur silence. 

 Alors qu’elle court, comme tout les matins, dans le parc près de chez elle, le médecin légiste Lucy Trask découvre avec horreur le corps affreusement mutilé d’un homme. Un homme qu’elle a autrefois bien connu. En plaçant le corps à cet endroit, le tueur voulait-il attirer l’attention de Lucy ? Et que signifie la lettre, ou le chiffre, tracé sur le dos de la victime ? La découverte d’un deuxième corps, lui aussi mutilé, plonge Lucy dans l’angoisse et le désarroi. Car cette nouvelle victime, comme la première, vient d’Anderson Ferry, la petite ville où elle a vécu enfant. Qu’est-ce qui la relie à ce tueur violent, sadique, que rien n’arrête, et qui, elle le pressent, se cache dans son entourage? Parviendra-t-elle, au prix d’une éprouvante plongée dans ses souvenirs les plus sombres, à rassembler les pièces du puzzle macabre qu’il semble vouloir lui proposer ? Pour faire éclater la vérité, et pour survivre, Lucy ne peut compter que sur l’inspecteur Fitzpatrick. Même si ce dernier a visiblement du mal à lui faire confiance… 

Au croisement de deux enquêtes

Ce livre a deux entrées : les découvertes macabres et les attaques à l’encontre de Lucy Trask, et l’enquête quasi anodine d’un détective privé, Clay.

Autour de Lucy, officiellement, l’inspecteur Fitzpatrick et son équipe partent à la recherche d’indices qu’aurait laissés le tueur. Le médecin légiste est forcément au centre de cette affaire. La femme se dévoile. Les facettes de sa personnalité sont multiples. Son environnement et son entourage sont complexes.

En parallèle, un bureau de détectives privés se lance sur la piste d’un homme marié qui a changé d’identité pour fuir sa femme tyrannique et son ancienne vie.

Les deux affaires vont se lier…

Habilement, l’auteure nous livre les cadavres, les recherches des policiers, les pensées du tueur en soulevant des pans obscurs du passé de Lucy et des siens. Les affaires pourraient être simples, elles sont terriblement emmêlées, imbriquées… Une révélation en appelle une autre.

Qui est le tueur ?

Le titre nous révèle un être masculin, proche de Lucy… Tout près du tueur nous prouve que Lucie le côtoie inévitablement. Alors qui ? Un voisin, un ami, un amant, un collègue, un parent… ?

Si une bonne partie du livre nous pose les bases de cette affaire, l’autre moitié nous empoisonne assez justement l’esprit. Nous partons en quête de l’identification du tueur. Ce meurtrier peut revêtir tous les visages. Un à un, je confronte les hommes de la connaissance de Lucy aux indices et aux contextes que j’ai relevés. J’élimine des protagonistes. Je fais mes propres hypothèses. Je lis celles du livre…

Mon avis…

L’évaluation de ma lecture, je la construis lors du dénouement. La plume de Karen ROSE est agréable. Le livre est dense. Les scènes se succèdent. On passe d’un personnage à un autre, assez rapidement. On évolue de minutes en minutes. Le lecteur est sur tous les fronts : côté enquêteurs, côté victimes, côté tueur. On assemble les éléments les uns aux autres. On passe d’une situation simple et banale à des vies torturées et dissimulées.

J’ai aimé le thème du roman. J’ai apprécié la construction assez « cinématographique » de l’histoire : d’un plan à un autre.

Je n’ai pas deviné le visage du tueur avant la chute de l’histoire. Par contre, on suspecte aisément que le passé de Lucy a nourri ce monstre.

Certains estiment que ce roman est violent : trop de cadavres… trop de tortures. Ce n’est pas du tout ce que je retiendrai de l’enquête.

En bref…

Un roman correct et attachant. Les personnages ont leur lot de secrets. Karen ROSE ménage le suspense. L’ensemble est cohérent et réfléchi.

Je note que l’histoire est assez longue, malgré tout.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :