Le langage des fleurs d’Erika BOYER : des nuances de roses et de bleus


Ce roman, Le langage des fleurs, d’Erika BOYER possède une couverture qui ne me laisse pas indifférente : elle est somptueuse ; elle me touche ; elle me parle…

Si bien que je ne me retiens pas de postuler pour ce service de presse, via le site Simplement.pro. Je remercie beaucoup l’auteure de m’accorder sa confiance pour lire son deuxième roman.

Voici maintenant mon avis…

Le résumé de l’auteure Erika BOYER (auto-édition) :

le langage des fleursRose est dans une relation amoureuse qui ne la satisfait pas mais à laquelle elle ne parvient pas à mettre un terme. Elle supporte le comportement souvent abusif de son petit ami et se concentre sur ce qui a de l’importance pour elle, à savoir, la boutique qu’elle a héritée de son père. Mais le beau Ethan va venir mettre son cœur à l’envers et chambouler le faible équilibre de sa vie. Rose se laissera-t-elle cueillir par ce bel inconnu tatoué au charme indéniable ? Arrivera-t-elle enfin à se libérer de cette relation sans amour qui la lie à un homme dont elle pense être redevable ? Une chose est sûre, l’été s’annonce plein de promesses et les mystérieuses livraisons de fleurs dont la jeune femme est gratifiée seront aussi surprenantes que réconfortantes.

 

Rose

Rose est une fleur, symbole de passion, mais épineuse. Rose est une jeune femme fragile qui croit et s’épanouit au fil des pages.

Différentes problématiques l’accaparent : son lien dangereux à Mikaël, sa relation naissante avec Ethan, le décès de son père et sa volonté d’égaler son géniteur, son mystérieux donateur de fleurs et de messages encourageants. Erika BOYER élabore des étapes pour traiter chaque défi, un par un, sans précipitation. Deux parties composent son histoire. Le roman est donc assez riche, dense et progressif.

Fleur bleue

La relation d’Ethan et de Rose, comme celle de Lucas et de la jeune femme, ou comme celle de Stecy et de son amie est remplie de respect et de bienveillance. On est sur un petit nuage où le bonheur et la symbiose des êtres sont au bout du chemin.

Les mots sont possessifs, les pensées sont composées d’amour et elles s’écrivent ainsi, fortement, précisément. Erika BOYER aime à rassurer sa lectrice quant à la voix passionnée d’Ethan, quant à l’attachement aveugle de Rose. C’est ancrée et encrée dans le livre.

Le langage des fleurs

Pour cela, le titre, le langage des fleurs, est un langage tantôt implicite et toujours explicite. Le corps s’exprime. Les tatouages sont le reflet d’un passé qui se divulgue peu à peu. Le mystérieux admirateur écrit et s’exprime à travers des fleurs.

Erika BOYER remplit les pages de tendres émotions et sentiments. Densité et richesse des expressions sont les principaux éléments de ce roman que je retiendrai.

En bref…

Cette romance est jolie. Elle est douce, tout en respect et en bons sentiments. Les personnages peinent à se faire confiance mais les obstacles s’abattent un par un, les secrets s’effacent, les quiproquos s’évincent.

Je suis touchée par les mots de l’auteure qui se veulent respectueux, aimants et attachants. La douceur des phrases est un mets que je hume avec plaisir, elle est parfois entêtante et un peu dense mais l’auteure semble avoir envie de nous faire du bien. Alors… savourons ce délicat moment !

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

Publicités

4 commentaires sur “Le langage des fleurs d’Erika BOYER : des nuances de roses et de bleus

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour.
    Une fois de plus, je vous remercie pour votre lecture et pour cette chronique, que je trouve très joliment tournée. Néanmoins, j’aurais aimé savoir s’il y a des éléments qui vous ont déplu ? Comme vous avez donné un 13 à ce livre, j’imagine que des points n’ont pas réussi à vous satisfaire et si ça ne vous gêne pas, j’aimerais les connaître pour savoir ce qui est moins apprécié par les lecteurs.
    Merci d’avance et merci encore de vous être intéressée à mon second roman.

    Aimé par 1 personne

    1. Votre roman est bien écrit. Ce sont certains éléments de l’histoire qui ont un peu freiné mon plaisir de lecture :
      – Lorsque je dis que votre histoire est « progressive », je veux dire que les problèmes rencontrés par l’héroïne sont un peu « successifs » ou apposés. J’aurais aimé des problèmes davantage mêlés et imbriqués.
      – Les personnages principaux sont très amoureux dès le premier instant. Il s’instaure entre eux des incompréhensions, quelques quiproquos, vite résolus. On sent la bienveillance et cet amour fou, inaltérable. Le lecteur en a vite conscience puisque c’est écrit (c’est vous qui nous donnez ces informations par la voix des narrateurs) et implicitement car le genre romance l’induit. J’aurais aimé une complication qui pose en balance cet amour aveugle et profond… Peut-être la révélation (ou une partie) du secret final.

      Ces points n’enlèvent aucunement la qualité de votre écriture, de votre style poétique et romantique, vos personnages bons et généreux. J’ai été heureuse de vous lire et je suivrai avec attention votre deuxième roman…
      Bien livresquement.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :