Les douceurs d’Adrien de Céline Theeuws

Je finis l’année en beauté.

Je viens de tourner la dernière page du roman de Céline THEEUWS, les douceurs d’Adrien. Ce sera ma dernière chronique de 2017.

Je suis très heureuse de terminer ma lecture et de vous transmettre mes émotions en ces quelques mots…

Ce petit livre a l’air commun.

Doux, aux couleurs pastelles et acidulées, c’est avec gourmandise que j’ai osé le premier chapitre et les suivants. Je m’attendais à une saveur connue. J’ai rencontré une histoire particulière.

Louise

Je craignais une approche excentrique ou caricaturale. Je découvre Louise, touchante. C’est un personnage réel dont on cerne la maladie et dont on comprend l’isolement. Au commencement, Louise m’est apparue froide et hautaine, un peu bourgeoise, trop intellectuelle… Au delà des apparences, l’auteure nous l’a rendue accessible, émouvante. Au fil des pages, son comportement a évolué, ses gestes aussi. Pour finir, j’avais misé de grands espoirs sur sa guérison.

Adrien

Sa profession m’a charmée. Qui ne succomberait pas à ces petites gourmandises qu’il dépose au gré de ses apparitions ? C’est un homme mystérieux qui arrive dans la vie de Louise comme un miracle ou comme une potion salvatrice.

J’ai été focalisée dans ma lecture sur Louise, essentiellement sur cette femme et son devenir, ses humeurs et ces remparts qu’elle dresse tout autour d’elle pour se protéger. A la finale, ce couple de personnages, improbable, est profondément émouvant et complémentaire.

A travers les sens…

Si cette lecture a eu autant d’impact sur moi, c’est parce que la plume de Céline THEEUWS est nouvelle ou différente à mes yeux. Elle allie les langages des protagonistes (soutenu pour Louise, courant pour Adrien), les fait se heurter pour mieux se découvrir. Elle décrit les manies et les maniaqueries, elle les répète sans que j’aie le temps de me lasser, l’auteure est précise dans l’univers obsessionnel de son personnage principal. Elle parle de saveurs et d’émotions, se concentre sur des sentiments tout en incorporant les éléments matériels et les objets. C’est doux, c’est sensuel, c’est pudique… Je trouve cette histoire remarquable.

En bref…

Ce petit roman, à l’esthétique doucereux, a de grandes qualités. Il est peu banal. Il ressemble à un huis clos particulier où deux personnages échangent mots et moments à travers une porte. Il est psychologique, rythmé par des rencontres éphémères mais humaines. Il fait de grandes promesses tout en restant modeste et intelligent.

Je suis très heureuse de l’avoir découvert. Je remercie le blog Sur ma table de nuit pour sa présentation et sa chronique qui m’ont fait rencontrer cette auteure et ce délicieux roman.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

les douceurs d'adrienLe résumé de l’auteure (auto-édition)

Louise, une romancière atteinte de troubles obsessionnels compulsifs qui vit recluse dans son appartement parisien va faire la rencontre d’Adrien, un pâtissier créatif qui puise son inspiration dans la rue et dans les livres. Fermement décidée à ne jamais ouvrir sa porte, elle va se heurter à la détermination du jeune homme qui va s’insinuer progressivement dans son quotidien monotone rempli de rituels.

Pour finir 2017…

Je vous souhaite… une bonne fin d’année, … tous mes bons vœux pour 2018, … de beaux moments de lecture, … de belles réussites (y compris à tous les écrivains qui embellissent notre vie), … de beaux échanges livresques.

A très bientôt.

A LA PAGE DES LIVRES

Publicités

5 commentaires sur “Les douceurs d’Adrien de Céline Theeuws

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :