Heroes de Battista Tarantini

Voici un beau roman qui ne peut décevoir personne, surtout pas la lectrice qui lirait le résumé. L’illustration de la couverture est magnifique. L’ensemble dégage émotions, violences, sentiments torrides… désespoir… espoir.

Ce livre est à la hauteur de ce qu’il exprime.

J’ai de suite aimé son apparence. Je suis entrée à plusieurs reprises dans ce livre, tout en le laissant de côté, de peur de ne pas le savourer à sa juste valeur. Les premières lignes nécessitaient de l’attention… il m’a fallu plusieurs tentatives pour me laisser emporter.

Les héros sont jeunes, peut-être trop jeunes adultes pour moi. Ils sont passionnés, innocents, vulnérables, terrorisés. L’écriture de l’auteure Battista TARANTINI va dans le même sens : l’émotion, la conviction, le doute… tout est en nuances, en contradictions, en force et en désirs.

Ce roman se lit « dans les tripes », avec le coeur, avec les sens. Il retrace des vies torturées. Elles se sont perdues dans les méandres des difficultés de la vie. Le contexte, le bush de l’Australie, est un beau décor. Il se prête bien à cet abandon et à cette solitude.

Grace porte son prénom comme elle porte son fardeau. Elle supplie le monde de l’épargner… c’est une héroïne fragile. Sa jeunesse est touchante. Le lecteur ne peut que la soutenir et approuver son besoin de renouveau et d’amour.

Quant à Z, il est bien sûr mystérieux comme cette lettre qui le qualifie. Au bout de l’alphabet… au bout d’une quête. Une lettre pour se cacher, pour dissimuler son nom hors du commun, pour se parer de doutes… C’est un personnage énigmatique qu’on veut découvrir, et nous ne sommes pas les seuls à vouloir percer son secret. Les deux voix de narration nous glissent quelques indices… Deux temps se confrontent : le passé, insouciant et aveugle, et le présent.

Et puis, autour d’eux, vivent des personnages secondaires qui font la beauté de cette rencontre. Tous déroutants, trompant leur monde, j’avoue avoir eu un faible pour la tante, pour ce fermier amoureux de sa Mustang, pour ce médecin qui chemine… Je n’en dis pas plus.

Avec Heroes, la lecture est intense, elle se vit avec passion. Elle bouleverse aussi. Si les héros avaient été un peu plus mâtures, j’aurais certainement vécu un moment encore plus fort…

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

Le résumé de l’éditeur HUGO ROMAN

Heroes.jpgOnt-ils encore le pouvoir d’aimer ?

La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complétement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.

Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.

Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :