Le salon des regrets de Sarah Castillo Palayer

Le titre est prometteur. La couverture est attractive. Voici un roman qui m’a été gentiment offert par les éditions LIBRINOVA que je remercie.

Le résumé des éditions LIBRINOVA

Claire, professeur de français fraîchement divorcée, décide de prendre sa vie sociale en le salon des regrets.jpgmain en suivant les conseils avisés de sa filleule. Mais lorsqu’elle retrouve Ludovic pour un speed dating littéraire à l’Antropolum, elle tombe nez à nez avec Cédric, son amour de jeunesse, qui n’est autre que le patron du salon de thé.
Les années ont passé et pourtant, la haine qu’elle voit dans ses yeux la laisse perplexe. N’a-t-il pas pris la décision de la quitter vingt ans auparavant ? Malgré les avertissements de sa mère, Claire se plonge une nouvelle fois dans une relation tumultueuse et passionnée, bien loin d’imaginer ce qui l’attend…
Découvrez vite cette belle histoire d’amour qui ne manquera pas de vous surprendre !

Qu’en pense A LA PAGE DES LIVRES ?

Je n’ai pas été franchement happée par ma lecture. Dès les premiers chapitres, je suis restée assez distante. La narration est à la troisième personne. J’ai suivi l’expérience de Claire, une femme commune, qui a la chance de retrouver son amour de jeunesse. Sans pointer un aspect négatif particulier, l’écriture ne m’a pas charmée plus que ça.

Les portraits des personnages sont attendus et classiques. Là encore, je n’ai pas éprouvé d’attrait pour Claire, pour Cédric, pour Ludovic,  ou pour les petites nièces adolescentes. Tout m’a semblé « normal » et simple. Quant aux rivales, elles sont un peu caricaturales. Il m’a manquée leurs motivations précises. Par contre, le coupe Faustine (la sœur) et son mari sont sans doute les plus authentiques et les plus vrais, ceux qui me resteront en mémoire.

Le fil narratif est continu, évoluant gentiment. J’ai été déroutée par une situation initiale, assez charmante, avec Ludovic (qui se démarque habilement) puis une évolution de ce personnage en contradiction avec les premiers effets qu’il m’a faits. Dans un thriller ou un roman policier, j’aurais pu admettre une face cachée mais ici, cela m’a gênée.

Mes émotions sont diffuses, quelque peu neutres. J’éprouve une légère lassitude en abordant la situation finale. La situation de Claire ne m’est pas apparue dramatique ou touchante. Il me manque un climax fort.

J’attendais plus de ce petit salon de thé et de ce rendez-vous littéraire. En fait, il a été un contexte qui n’a pas été suffisamment exploité par l’auteure (à mon goût).

En bref…

Globalement, cette histoire m’a laissée un peu de marbre, froide et lointaine. Je pensais être plus émue. J’avais des attentes bien au-delà, au vu des aspects extérieurs du livre. Sans être une déception, ce roman n’a pas su me toucher. Il se lit tranquillement.

Mon évaluation : ♥ ♥ et 1/2 ♥

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :