Une nouvelle : Sans jamais te retrouver de Tony PERRAUT

Profitant de l’anniversaire de l’auteur et de sa gratuité pour l’occasion, j’ai téléchargé cette nouvelle que je me suis gardée précieusement à portée de main pour une soirée de lecture. Il me fallait attendre le bon moment pour me plonger dans cette écriture et dans ce sujet tragique.

Le résumé de l’auteur (AUTO-EDITION)

Sans jamais te retourner, tu vas vivre cette journée.
Tu vas tout donner, tout penser, tout imaginer.
C’est dans cette forêt que tu vas comprendre la solitude,
C’est dans ce bus que tu vas ouvrir ton ressenti,
Mais tu connais l’issue de cette journée,
Tu sais que demain tu ne verras pas le soleil se lever.
Alors fonce gamin, va mourir.

sans jamais te retrouver.jpg

Le sujet est grave : le suicide.

La voix choisie par Tony PERRAUT est la deuxième personne du singulier. Choix troublant pour moi, lectrice qui adore les romans chorale où les points de vue se confrontent, s’étoffent ou vivent en parallèle. Je me suis sentie directement interpellée. Je me suis interrogée sur le sens profond de ce tutoiement, accès privilégié aux pensées de cet homme, témoin involontaire de son acte. Pouvais-je le comprendre ? Pouvais-je accepter son choix ? Pouvais-je être le partenaire exclusif qu’il exigeait de moi ?

J’ai donc lu Sans jamais te retrouver en une soirée. L’avantage des nouvelles est l’intensité des messages en quelques phrases. Celles-ci doivent offrir une palette d’émotions en peu de temps alors que, déjà, le lecteur tourne la dernière page. L’objectif est atteint. J’ai parcouru les chapitres un à un jusqu’à la fin, transportée par ce suspens et cette intrigue existentielle.

C’est une histoire accomplie que je découvre et, plus que cela, une plume de qualité que j’ai bien envie de lire dans d’autres livres. J’ai assisté à l’ultime journée d’un jeune homme en me posant la question des causes de ce choix, espérant de tout mon coeur que cette évidence serait enraillée par un événement beau et chargé d’espoir.

Je vous laisse le soin de cultiver ce désir… Je garde le souvenir d’un récit touchant et poignant, douloureux aussi.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

Je remercie l’auteur de m’avoir donné la chance de lire cet écrit. Je reviendrai vers lui et vers sa prose, bien évidemment.

Bien livresquement.

A LA PAGE DES LIVRES.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :