Wild Crows – addiction de Blandine P. Martin : en avant l’aventure !

Wild Crows est une série de cinq livres. J’ai ignoré les deux premiers tomes jusqu’à la sortie du troisième. C’est lors de l’annonce de cette nouveauté que mon intérêt s’est aiguisé.

Addiction est une entrée dans le monde des Bikers, dans la vie de Jerry Welsh, en Californie. Le contexte de cette histoire est atypique : Harley Davidson, ambiance club, combat entre « tribu ». Un chouette moment !

Wild crows addiction.jpgLes bases du récit sont bien plantées. Une galerie précise de personnages est dressée. Les descriptions côtoient l’action. Je ne me suis pas ennuyée.

J’aime beaucoup les chapitres rapides, l’alternance de la voix de la femme trentenaire, Joe, et celle de son père, un chef de gang. L’une frôlerait une certaine douceur et innocence. L’autre symboliserait la méfiance et l’assise de la domination, une force entre bienveillance et obstination.

Pour cette introduction dans la série, je n’ai pas su focaliser mon attention sur un personnage en particulier. Bien sûr, Joe et Jerry ont de suite capté mon intérêt. Pour les autres motards, j’ai suivi le déroulement sans vraiment savoir quel compagnon de route ressortirait du lot.

Blandine P. MARTIN possède une écriture délicate. On est plongés dans les sentiments et émotions d’une fille qui découvre un milieu de délinquance. L’environnement est creusé, centré sur des réseaux mafieux, du trafic d’influence, entre honnêteté, bravoure et dévotion. C’est très sympa. Ce livre est destiné à un public adulte.

Le mélange des « genres » conforte ma curiosité. Me voici donc addict à ces mafias, entre amitié et amour, trahison et passion. Je suis donc poussée vers le deuxième tome et certainement vers le troisième, en espérant que le suivant ne tardera pas trop. La scène finale d’Addiction ne me laisse pas d’autres choix que de lire la suite…

Je ne pensais pas que j’aimerais autant ce monde, même si la couverture était un prémice fort appréciable !

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ 1/2 ♥

Le résumé de l’auteure (auto-édition) :

Suite au décès de sa mère, Joe hérite d’un courrier lui dévoilant le nom de son père biologique, ainsi que l’endroit où il vit. Esseulée, et démunie face à son deuil, la jeune infirmière décide de tout plaquer pour partir en quête de ce père inconnu, un certain Jerry Welsh, propriétaire d’un bar et dirigeant d’un club de moto en Californie. Surpris de découvrir l’existence de sa fille de 27 ans, Jerry accepte malgré tout de lui donner sa chance, et lui fait une place dans son monde à lui, mais aussi dans sa famille : celle de sang, comme celle de coeur. Joe découvre la véritable identité du club. Plus que des passionnés de motos, ces hommes forment un véritable gang ayant la main mise sur toutes sortes d’économies parallèles. Novice dans ce milieu, Joe s’apprête à mettre les pieds dans un univers dont on ne ressort pas indemne.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :