Un point commun : toutes ses histoires se passent sur l’île de Nantucket. Un été pour deux d’Elin HILDERBRAND

Ses livres n’appartiennent pas à une série mais ses histoires se déroulent toutes dans un même lieu : l’ile de Nantucket. Quoique… cette auteure innove puisque les deux sœurs ont été séparées à l’adolescence. Chacune d’elles vit sur deux îles proches mais distinctes : Nantucket et l’île de Matha’s Vineyard.

Un été pour deux.jpg

On pourrait se lasser d’un même cadre de vie. Et bien non… Chaque facette de l’île nous est dévoilée, un peu à l’image des personnages que l’on découvre : unique.

Elin HILDERBRAND nous offre des histoires de femmes. Des femmes souvent matures, liées par les liens du sang ou par une amitié forte qui, souvent, s’appareille à une famille. Un été pour deux ne déroge pas à cette règle littéraire. Harper et Tabitha sont jumelles. Leurs parents divorçant, elles choisissent l’un d’eux et s’établissent, par la force des choses, à dix-huit kilomètres l’une de l’autre. C’est un déchirement qui n’est rien car la vie (la mort) apporte son lot de rancœur.

Une saison commune aux publications d’Elin HILDERBRAND ? L’été… Il est souvent une parenthèse dans la vie réelle et dans les livres. C’est un moment de recueillement, de mise au point, de renaissance ou de nouveaux projets. Pour Harper, son monde s’écroule avec la mort de son père et un scandale. Pour Tabitha, c’est la chute de sa mère qui remet en cause son existence.

Parfois, dans l’œuvre de l’écrivaine, c’est une maladie, c’est un accident. Le point commun est souvent le secret et le non-dit. Voilà pourquoi j’aime tant les livres d’Elin HILDERBRAND. Six ans que je la suis et que j’aime sa plume, la psychologie de ses personnages principaux et secondaires, sans distinction aucune puisqu’ils sont tous fouillés et crédibles.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu d’histoire de jumelles. J’avoue que celle-ci est parfaite et plaisante. Je la recommande. Elle sort des sentiers battus.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

Le résumé des éditions CITY EDITIONS :

Elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau et pourtant leurs caractères sont aussi différents que le jour et la nuit. Harper et Tabitha sont deux sœurs jumelles que la vie a séparées. L’insouciance et la décontraction de l’une sont à l’opposé de la rigueur et de l’élégance de l’autre.

Mais le destin les réunit le jour où leur père décède brutalement. Et elles constatent amèrement que ni l’une ni l’autre n’est heureuse. La dernière rupture d’Harper a fait jaser toute l’île de Nantucket, tandis que Tabitha a bien du mal à élever seule sa fille adolescente sur l’île voisine de Martha’s Vineyard.

Les deux sœurs décident alors d’échanger leurs maisons et leurs vies, le temps de quelques mois. Une parenthèse pour faire le point et essayer de réinventer leur quotidien. Avec des secrets de famille qui ressurgissent et de nouveaux amours, cet été va changer leur vie à tout jamais…

Un été inoubliable.Le bonheur, peut-être.

2 commentaires sur “Un point commun : toutes ses histoires se passent sur l’île de Nantucket. Un été pour deux d’Elin HILDERBRAND

Ajouter un commentaire

    1. Je trouve l’histoire réussie. La problématique de chacune est bien traitée. On est embarquée dans 3 directions : une par soeur et une pour la fille de l’une d’elle. Dans ce voyage, on fait connaissance avec des personnages secondaires. A la fin, tout est parfaitement lié. Le récit est bien construit.

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :