Est-ce ainsi que les hommes jugent ?

Est-ce ainsi que les hommes jugent ?

Dans notre monde actuel, nous sommes soumis à toutes les influences, bien plus qu’autrefois, ou différemment. Notre jugement ne nous appartient pas vraiment lorsque les motivations et les intentions extérieures viennent parasiter notre regard.

Est-ce ainsi que les hommes jugent.pngGustavo, au saut du réveil, est menotté et jeté en garde à vue. Son apparence respectable se tronque ; il devient un homme hirsute, mal fagoté, au visage apeuré, habillé comme un coupable. Que peut-il être si ces conditions lui nuisent et s’opposent à son image ?

Dans la première partie de ce témoignage fictif, Mathieu MENEGAUX s’en prend à notre système judiciaire. Dans la seconde, il offre son présumé coupable (innocent ??) à la vindicte populaire à travers les médias et le redoutable internet.

Ce récit est redoutable mais nous avons tous conscience de ces systèmes d’influence. Tout est dit dans le résumé. On lit ce qu’on nous annonce en frémissant. Cela pourrait être moi, mon mari… Je pourrais vivre ce que sa famille vit. Je pourrais être cette victime. Je pourrais réagir avec la même colère et ce même désir de justice.

Quant aux réseaux sociaux, je suis profondément écœurée de toute cette transmission aveugle, de ces débats stériles qui touchent tout le monde mais qui n’ont pas d’interlocuteur. Comme le dit l’auteur, il a fallu moins de 140 caractères pour proclamer un coupable. C’est impensable et pourtant vrai : c’est ainsi que les hommes jugent !

J’ai donc lu ce livre avec intérêt. Je ne le pensais pas autrement. Ce que Mathieu MENEGAUX écrit est la réalité de notre monde. Cependant, comme pour Je me suis tue, j’espérais un rebondissement à la fin… qui n’est pas venu. De la réalité, je souhaitais une manipulation de l’auteur pour sortir de ce réalisme qui m’effraie. L’écrivain a choisi la dénonciation plutôt que la fiction.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

Le résumé des éditions GRASSET

Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière.
 Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police faire irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir.
Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.
Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable  ?
Avec un style direct et tendu, Mathieu Menegaux nous livre un roman haletant, une plongée en apnée dans le monde de l’injustice.

Publicités

4 commentaires sur “Est-ce ainsi que les hommes jugent ?

Ajouter un commentaire

  1. Les romans qui « dénoncent » le système d’aujourd’hui sont selon moi indispensables pour notre société, c’est pour ça que je note ce roman dans ma PAL.
    Je t’invite également à lire « La nuit du renard » de Mary Higgins Clark qui se porte également sur le thème du jugement mais surtout de la peine de mort qui était la pratique « à la mode » à l’époque de l’auteure. C’est plus un roman policier qu’autre chose mais il est très poignant et révoltant.
    Merci pour le partage !

    J'aime

    1. J’ai lu La nuit du renard il y a très longtemps lorsque j’étais fan des livres de Mary Higgins Clark. J’ai été très touchée par la clinique du Dr H à l’époque.
      Par contre, je ne me souviens pas de la peine de mort. Je devrais sans doute le relire avec un regard nouveau (pas celui de l’adolescente que j’etais).
      Merci pour ton commentaire et tes liens de lecture.

      J'aime

      1. Je t’en prie! Selon moi le but de Mary Higgins Clark dans ce roman était vraiment de dénoncer la peine de mort. C’est vrai que c’est toujours bien de relirer des livres qu’on a lu il y a des lustres pour avoir un nouveau point de vue!

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :