Te regarder danser de Scarlett COLE

Le résumé des éditions JC LATTES
Bassiste de Preload, adulé par les fans, convoité par les filles, Jordan a tout pour lui. Il n’arrive pourtant pas à se défaire de ses angoisses existentielles, liées aux blessures de son enfance. Lorsqu’il voit danser Alexandra à travers la fenêtre de l’Opéra national, il est aussitôt envoûté. Mais rien n’est facile non plus pour la jolie ballerine, promise à une brillante carrière au prix de nombreux sacrifices.
Ils viennent de mondes différents, ils sont tous les deux tourmentés, mais ensemble, les obstacles ne semblent plus si insurmontables.

Je découvre Scarlett COLE. Le thème de la danse revient beaucoup en ce moment dans la romance. J’avais envie de me lancer dans ces deux univers : celui de l’écrivaine et celui du monde du spectacle.

Le contexte est très froid puisque l’histoire se déroule au Canada, en hiver, après les fêtes de fin d’année. Ce roman s’inscrit donc dans le Challenge Cold Winter. J’en suis assez contente même si je l’ai choisi davantage pour la couverture. Elle est délicate, elle m’a plue.

Deux personnages se démarquent : Jordan et Alekjandra sont deux (jeunes) adultes qui se rencontrent par hasard, s’épient (rapidement), se charment (immédiatement). La phase de séduction est fulgurante. Les temps de danse et de musique entrent en osmose. Les descriptions sont jolies et poétiques. J’avoue que j’ai bien apprécié ces moments d’approche.

Vient ensuite le début de la relation. Scarlett COLE y consacre la majorité des pages de son roman. Les scènes intimes prennent une place importante. Le narrateur décrit ses héros, il leur accorde des sentiments et des caractéristiques qui sont quelque peu démentis par la rapidité de l’attraction des deux.

Jordan, le musicien a un passé qui le construit comme un être asocial et peu communicatif. En fait, il surmonte vite sa difficulté pour charmer puis épauler sa belle.

De son côté, Lexi combat son existence présente. En cours de récit, elle se fragilise par des mauvais choix. Je trouve les prétextes un peu artificiels et peu crédibles. Peut-être aurait-il mieux valu que cette pathologie soit ancienne, plus ancrée en elle, qu’elle soit son talon d’Achille mais aussi une qualité indéniable dans son parcours professionnel.

Ici, l’amour apporte à nos deux héros la reconstruction de leur équilibre, la paix dans leur existence et la réussite. C’est merveilleux…magique… un peu comme cette fin d’année, hors du temps et hors réalité.

Mon évaluation : ♡ ♡ 1/2 ♡

Je remercie l’auteure, les éditions JC LATTES, via le site NETGALLEY, pour ce service de presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :