Adorable chipie de K.C. BATEMAN

Le résumé des éditions J’AI LU – Aventures et Passions :

Des années durant, Richard Hampden a joué au chat et à la souris avec l’insaisissable Philippe Lacourt, un faux-monnayeur à la solde de Napoléon. Le jour où ce faussaire de génie frappe à sa porte, Richard n’en revient pas : Philippe Lacourt est en réalité une femme ! Fuyant la France après l’exil de l’empereur, Sabine de la Tour lui propose de mettre ses talents au service de la Couronne britannique – contre dix mille livres quand même. Méfiant mais pragmatique, Richard accepte l’offre en se promettant de surveiller de près cette beauté frondeuse… qui ne tarde pas à lui faire perdre la tête !

Une envie de légèreté et d’exotisme : pourquoi ne pas partir à Londres, deux siècles en arrière ?

Deux indices extérieurs m’ont donné envie de lire cette romance historique : l’illustration de couverture et le résumé. J’ai donc zappé les tomes 1 et 2 pour me concentrer sur le tome 3 de K.C. BATEMAN.

Un contexte plutot réussi

J’ai passé un agréable moment. L’intrigue se tient assez bien, les protagonistes sont sympathiques. L’ensemble est à la hauteur de mes attentes. Le contexte historique est rendu correctement. Les différences de classes sociales soutiennent l’ambiance. La ville de Londres est bien rendue avec ses ruelles boueuses, ses habitants pauvres, ses boutiques sombres. La guerre franco-britannique est défendue par des jeux de complots, de manipulations et de trahisons. Sabine De La Tour et Richard Hampden en sont les principaux acteurs.

Quant aux références artistiques, l’auteure a organisé ses recherches, elles foisonnent à point nommé. C’est équilibré et riche, sans lourdeur. J’adore.

Et nos amoureux, alors ?

La relation des deux héros est, dès les premiers regards, tendue. Les joutes verbales et les entourloupes sont amusantes et intéressantes. Le lord et la faussaire n’ont d’autre choix que de s’éprendre l’un de l’autre. Aucune surprise de ce côté ; seul le plaisir de les voir se dérouter et s’opposer me tiennent en haleine. Ils s’enlisent l’un et l’autre dans leur toile d’araignée respective, tantôt proies, tantôt prédateurs et manipulateurs.

En bref…

Ce tome est un réel plaisir si on désire lire ce genre de romances, dite historiques. Je ne me suis pas ennuyée, j’avais envie de lire ces petits chapitres, les uns à la suite des autres, un peu boulimique quand même ! Bon, en même temps, les vacances vont dans de sens : farniente, évasion et insouciance, non ?

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ 1/2 ♡

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :