La vie rêvée des chaussettes orphelines

Marie VAREILLE fait partie des auteures que je suis aveuglément. Ces histoires contemporaines me charment. Je suis friande de ses romances. Celle-ci n’échappe pas à mon engouement !

Dès le premier chapitre, le ton est donné. La séduction opère. Ce premier goût se mue en une curiosité et en un attachement qui font que je n’ai plus envie de lâcher l’histoire. Cela s’appelle la magie de sa plume et une construction efficace de son histoire.

Facile… évident ? Chez moi, sa potion magique fonctionne à merveille. Il y a tout d’abord Alice, son angoisse et ses troubles. Puis, le journal, ce cher Bruce, qui nous embarque sur le chemin du passé et de l’explication. J’ai suivi avec une pointe de tristesse la vie de Scarlett. J’ai pressenti le drame… Il est amené à petits pas, avec force et délicatesse.

J’adore, dans un esprit plus joyeux, les clins d’oeil des prénoms (Willis et Bowie), les personnages secondaires aux personnalités atypiques mais bien documentées. Tout est dévoilé dans l’action. On rit, on pleure, on s’émeut ! Une belle réussite.

Et puis, ce n’est pas tout. Dans ce roman, il existe ce petit côté loufoque bien amené : une entreprise guidée par deux associés toujours touchant, l’un l’autre, l’histoire des chaussettes orphelines, l’humour et la dérision qui deviennent sources d’espérances et de stabilité. Grâce à ce projet fou et à ces atouts fragiles, Alice retrouve son équilibre, vainc ses démons et dépasse son passé.

Un roman positif ! Il fait du bien… Il met du baume au coeur. J’adore.

Le résumé des éditions CHARLESTON :
En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

Publicités

3 commentaires sur “La vie rêvée des chaussettes orphelines

Ajouter un commentaire

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :