Piste rouge… sang d’Enzo BARTOLI

Une découverte pour la lectrice que je suis…

Ce n’est pas la première fois que je rencontre le nom de cet auteur, Enzo BARTOLI; par contre, mon entrée dans son univers est une trouvaille tout à fait satisfaisante.

J’ai particulièrement aimé l’atmosphère de l’enquête. Il s’agit d’un retour aux sources, une incursion dans le passé adolescent de Louis Vergier. Les paysages sont glacials, neige fondue et gadoue sont au rendez-vous, la montagne, les températures froides, Chamonix et son ambiance de village. Car si le lieu est touristique, le célèbre village vit aussi à des périodes qui le sont moins. Les habitants se connaissent tous, l’étranger est catalogué assez rapidement.

Cette arène est à l’image de son personnage principal. Pas très chaleureux, à la dérive, en mal d’estime et démuni de confiance. Et, pourtant… il est attachant. Je l’ai bien aimé avec ses qualités et ses défauts… Il est réfléchi. Il mesure les conséquences de ses discours, il anticipe, il devine, il réagit en prenant en compte l’Autre. Sympathique donc.

Je n’ai pas été rebuté par son entourage. Il n’a pas de famille, pas d’amis, loin de là, de vieilles connaissances, tout au plus. Le passé est toujours présent. Les rancunes ne sont pas oubliées. Le climat est anxiogène mais, en tant que lectrice, j’ai imaginé que tout le monde allait surmonter l’affaire du triple meurtre avec diplomatie et perspicacité.

Passionnée par cette investigation dans les rues de Chamonix autant que par l’environnement et l’ambiance, je regrette que ce dénouement ne soit pas autre. Indéniablement, j’ai manqué d’ouverture d’esprit. Je me suis laissée mener par le bout du nez (par l’auteur et par son narrateur) et je n’ai pas vu la fin arriver. J’aurais fait une piètre enquêtrice ! La chute est pourtant logique. J’espérais cependant échapper à cette triste réalité, avec l’espoir du désespéré, la foi en l’être humain…

Je remercie la maison d’édition, l’auteur, via le blog NETGALLEY pour ce SP. Merci infiniment pour cette découverte.

Le résumé des éditions Thomas & Mercer (26 novembre 2019) :

Journaliste au chômage, accro au jeu et à l’alcool, Louis Vergier se voit contraint d’accepter un travail dont il se serait bien passé : préparer un reportage autour d’un triple homicide survenu vingt-trois ans plus tôt à Chamonix, alors qu’il y vivait à cette époque une adolescence difficile.

Comme il le craignait, ce qui ne devait être qu’un boulot va se transformer en pèlerinage funeste et son retour au pied du Mont-Blanc s’avérera déclencheur d’une série d’événements que personne n’aurait pu prévoir.

Entre retrouvailles, rancœurs et mauvais souvenirs, Louis parviendra-t-il à mener son enquête sans éveiller d’anciens démons ?

2 commentaires sur “Piste rouge… sang d’Enzo BARTOLI

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :