Une vie entre les pages de Cristina CABONI

Le résumé des éditions PRESSES de la CITE – 6 février 2020 : Deux femmes, deux époques, un même amour des livres… Sofia Bauer, relieuse à ses heures perdues, vit à Rome. Son couple bat de l’aile et elle sent son existence lui glisser entre les doigts. Passionnée de livres anciens, elle entre un jour dans une librairie et s’y voit offrir un vieil ouvrage contre la promesse de le remettre en état.
Alors qu’elle s’attelle à sa restauration, Sofia tombe sur une lettre manuscrite, dissimulée entre les pages. Celle-ci est signée de la main de la relieuse originale du livre, une certaine Clarice von Harmel, ayant vécu à Vienne au début du XIXe siècle. Une femme qui s’est battue pour son indépendance et sa liberté, les payant au prix fort. Elle y évoque un fascinant secret que Sofia n’aura alors de cesse de mettre au jour, aidée en cela par Tomaso Leoni, chasseur de livres rares et expert en graphologie… Indice après indice, le couple mène une enquête rocambolesque à travers l’Europe et redonne une voix à Clarice, dont le courage et la détermination guideront Sofia sur le chemin de sa nouvelle vie…

L’univers de ce livre m’a beaucoup plu : les livres anciens, le monde des livres, les bibliothèques, les reliures… Ces contextes m’ont charmée. La quête de livres est aussi un grand point positif pour ce roman. Elle nous fait voyager entre deux femmes, deux époques et différentes capitales européennes non dénuées de charme.

L’auteure, Cristine CABONI, apporte beaucoup de soin à nous décrire l’ambiance de ces grandes villes. C’est un aspect enrichissant et bien agréable dans ma lecture.

Les personnages, principaux et secondaires, sont attachants. Des grands-parents au libraire, pour l’époque contemporaine, au voisin relieur à la compagne de voyage de Clarice en route vers Rome, cette galerie de portraits, diversifiée, est une réussite.

Au-delà, j’ai été ralentie dans ma lecture par les dialogues entre Tomaso et Sofia, paroles échangées quelquefois implicites. Leurs comportements m’ont paru troubles par moment, assez peu parlants. J’ai toutefois interprété ma lecture à ma guise et je suis arrivée au bout de ces histoires avec plaisir et joie.

Quelques conflits et tensions manquent certainement en cours de récit. J’aurais souhaité davantage d’actions.

En bref, c’est un univers qui m’a séduite, deux époques intéressantes qui abordent des thèmes moraux non moins passionnants. Les héroïnes auraient pu vivre des expériences encore plus éprouvantes et « questionnantes » mais le roman, tel qu’il est, est déjà un vrai plaisir.

EVALUATION : ♡ ♡ ♡

En ces temps de confinement, je remercie sincèrement les éditions PRESSES DE LA CITE et le blog NETGALLEY, de me donner l’occasion d’avoir accès à mon activité de loisir préférée, la lecture. Un grand merci pour ce SP. Bien livresquement….

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :