La couleur de l’air a changé de Cécile CAYREL

La chronique de ce court roman m’a amenée à m’interroger sur mes ressentis qui ne sont pas aussi limpides que pour d’autres livres. Alors je vais décomposer mon avis.

La couverture de ce livre ne me semble pas tout à fait en adéquation avec le contenu. Elle me paraît plus douce que le contenu du message de l’auteure, qui malgré des airs d’insouciance et de voyage, aborde des sujets forts et actuels.

Trois personnages principaux attirent notre attention : Jen, libertine et quelque peu loufoque, Camille, perdue et en recherche d’identité et Michel, l’enfant-adulte, qui n’a pas trouvé la place qui lui convient dans son monde et dans la société actuelle. Je laisse de côté notre petite mamie, même si comme toutes nos grands-mères idéales, est attachante et pour qui on a une pointe d’amertume pour sa fin de vie ennuyeuse.

Le dénouement de ce livre est en points de suspension. On imagine ce que sera le chemin de chacun, on n’en a pas l’assurance. J’ai des tas de questions qui restent sans réponse, j’aurais souhaité que l’auteure aille plus loin dans l’aboutissement de ces destins.

La trame de l’histoire est bien construite. Le scénario est travaillé, je décode toutes les étapes et elles fonctionnent. La tension monte petit à petit jusqu’à l’inévitable prise de conscience et le changement des personnages.

Du point de vue relationnel entre les personnages, je l’ai trouvé légèrement étrange. Leurs liens sont passagers, éphémères et idéalisés puis indifférents… mettant bien sûr toujours notre petite mamie à part. La partie autour des affichages s’essouffle rapidement… Je n’ai pas bien compris quel était le message à la longue. L’image de la construction de Camille par l’endroit où la relation a vacillé m’a paru intéressante…

J’ai donc un avis mitigé pour ce roman, efficace et construit avec pertinence qui cependant ne m’a convaincue sur tout. Les personnages sont bien différenciés et contrastés, chacun apportant une couleur à l’aventure. Leur quête commune me laisse dubitative et songeuse… Une lecture qui n’est pas tout à fait celle que j’attendais.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡

Le résumé des éditions STOCK – 04 mars 2020 : Camille s’ennuie. Elle s’ennuie dans sa ville de l’Ouest de la France, dans son couple avec David, dans cette vie de routine où elle ne trouve pas sa place. Un soir, elle trompe David sans vraiment y penser. En l’apprenant, il tente de l’étrangler. Bouleversée, Camille part sur la route. Elle est recueillie par Jen et Michel qui, eux aussi en rupture avec leur ancienne vie, sont partis aux hasards des routes dans une camionnette.
Une échappée à trois commence vers la joie de la vie commune, l’érotisme, la quête des sens retrouvée mais surtout l’acceptation de soi. Sur leur chemin, ils rencontrent Mamie, retraitée en mal d’affection, qui deviendra la protectrice bienveillante du trio inattendu.

Je remercie les éditions STOCK, l’auteure Cécile CAYREL, via le blog NETGALLEY pour ce service de presse.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :