Pour le sourire d’Isabelle de Fanny ANDRE

Le résumé des éditions PRESSES de la CITE – 30 avril 2020 : Une belle complicité féminine et intergénérationnelle face au deuil. Une épopée savoureuse racontée à deux voix entre Normandie et Bretagne.
Un roman plein de charme et de profondeur ! La vie, envers et contre tout… Pour Camille, adorable vieille dame, qui enterre le cœur en berne son fils à Trouville. Pour son ex-belle-fille, Isabelle, la quarantaine pleine de charme, qui la rejoint en ce moment de recueillement. Toutes deux sont à la croisée des chemins : la première veut retrouver sa Bretagne natale ; la seconde vient de quitter son cabinet d’avocats après une sévère dépression. Au-delà de l’épreuve qui les réunit, leur évidente complicité resurgit. Comme ce vieux projet… Ce voyage à deux, avec étapes gourmandes, où chacune montrerait à l’autre les beautés méconnues de son terroir : Normandie versus Bretagne. Voici donc Camille et Isabelle qui s’embarquent sur les routes, complices malgré les différences, le temps d’une parenthèse à la fois itinérante et introspective. Prêtes, surtout, à cueillir les imprévus de leur périple et à redonner un peu de couleur à leurs vies suspendues…

Que préférez-vous ? La Normandie ou la Bretagne ?

Isabelle est normande. Camille est bretonne. Les deux femmes vivent en Normandie. Tout devrait les séparer, surtout depuis le divorce d’Isabelle, ex-belle-fille de Camille… mais c’est tout l’inverse.

Camille, la vieille dame, isolée, aime sa belle-fille même si le couple de son fils n’a pas fonctionné. Elle accepte aussi un périple en Normandie même si son coeur est attaché à la Bretagne de manière innée… même si son fils vient de décéder… Le voyage fonctionne comme un défi… Pourtant, c’est un amour filial qui se développe jusqu’à deux renaissances un peu exceptionnelles.

Pour Isabelle, il s’agira de faire la paix avec elle-même. Sorir de la spirale infernale de la déprime. Pour Camille, trouver le lieu de son salut éternel.
Cette escapade fonctionne très bien. Paysages, dégustations culinaires, réflexions et rencontres sont au menu. Jusqu’à la dernière partie du roman où chacune des deux personnes construit un avenir.

Ce roman est doux comme un cocon, délicieux comme une bonne crêpe, enivrant comme une bolée de cidre (c’est dire !! Allez… comme une bouteille… c’est mieux !)… En parlant de cidre : normand ou breton ? …

Une aventure questionnante aussi… pleine d’espoirs (comme tout les romans feel-good). Une lecture doudou comme je les aime, tranquille, apaisante. A lire, inévitablement si l’envie vous prend d’être bercée par la mer et les balades hors de la foule.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ ♡

Tous mes remerciements aux éditions PRESSES DE LA CITE, à l’auteure Fanny ANDRE et à NETGALLEY pour cette belle lecture et ce service de presse.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :