Une femme juste de Jean-Guy Soumy

Le résumé des éditions PRESSES de la CITE – 10 septembre 2020 : La quête bouleversante de deux femmes liées, chacune, au souvenir d’Hélène, une enfant cachée pendant l’Occupation, dans la Creuse. Un beau roman à deux voix sur le devoir de mémoire, les chemins de résilience, et le portrait d’une Juste. Années 1980 : après une vie dédiée aux autres, Blanche coule une retraite paisible à Draguignan
quand, un jour, une inconnue frappe à sa porte. Et le passé avec elle.
Elle s’appelle Pauline, la vingtaine à la dérive, elle souffre de ne rien savoir de l’histoire de sa mère, Hélène, qui vient de mourir. Blanche, elle, la connaît, cette histoire, c’est aussi la sienne : en 1942, elle a sauvé la petite orpheline juive du camp de Rivesaltes, et de la menace nazie.
Elle a pu exfiltrer sa protégée et d’autres enfants dans une communauté de la Creuse. Au prix de mille dangers.
Pauline part avec Blanche dans un pèlerinage sur les traces de sa mère. Ce retour aux sources jalonné de rencontres saura-t-il réconcilier la jeune femme avec l’absente ? Pour Blanche, il ravive le souvenir bouleversant d’une passion secrète…
Un beau roman à deux voix sur la transmission d’une mémoire, et le portrait d’une Juste.

Une femme juste. Trois mots pour un titre qui raconte beaucoup de ce livre.

Elle n’a sans doute pas été la seule. Une parmi d’autres. Blanche appartient à une communauté qui recueille des enfants : Roumains, Juifs, orphelins, petits êtres fragiles qui ont déjà tout perdu.

Une femme, qui a mené son combat dans une guerre difficile, face à l’occupant nazi, résistante contre Pétain et ses lois, à sa manière, sans fusil, sans arme autre que son courage et sa dévotion. Une institutrice convaincue mais discrète. Ses outils : son altruisme, sa bienveillance, son coeur, son travail, les corvées, son amour des autres.

Juste ? Juste, c’est ainsi qu’on les appelle : celles et ceux qui ont hébergé des populations traquées, les Juifs, durant la deuxième guerre mondiale. Blanche s’est mise au service des enfants pour les cacher, pour les nourrir physiquement et intellectuellement. Plus vieille, au crépuscule de sa vie, elle œuvre aussi pour Pauline.

Pauline est liée à une petite âme d’autrefois. Elle erre, aujourd’hui, dans la vie, perdue, sans attache. Qui est-elle ? Que deviendra-t-elle ? Que porte-t-elle comme un fardeau ? Quel est ce passé que sa mère a tu et ne lui a jamais livré et qui, dans son silence, est plus pesant que toute vérité ?

Le passé de Blanche et le présent de Pauline vont se croiser. A travers un périple à rebours, sur des routes et les rails, de Draguignan, de retour vers la Creuse, ensemble, elles vont vivre et revivre une aventure tragique et enfouie. Une amitié va naître. La vérité va éclore doucement, chapitre après chapitre.

Ce livre est une évocation modeste d’un héroïsme caché de femmes et d’hommes inoubliables et courageux. C’est un beau récit, sensible, qui malgré un dénouement un peu traînant, nous livre avec sincérité et humilité, une part de notre patrimoine et de notre Histoire. Ce témoignage romancé me touche beaucoup. De beaux paysages sont décrits. De belles personnes sont dépeintes. Je me suis attachée autant aux personnages principaux qu’à ceux que l’on côtoie sans les connaître, discrètement, superficiellement : voici un roman qui veut mettre en valeur le courage de gens communs et lambdas, qui n’ont « rien fait » d’autres que de cacher, de dissimuler, de faire rempart contre l’ennemi. C’est noble, beau, héroïque et tellement brave.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ 1/2 ♡

Je remercie les éditions PRESSES de la CITE, le blog NETGALLEY, l’auteur, Jean-Guy SOUMY pour ce service presse.

3 commentaires sur “Une femme juste de Jean-Guy Soumy

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :