Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée de Charlotte LEMAN

Le résumé des éditions L’ARCHIPEL – 20 mai 2021 : Clémence chérit l’existence tranquille qu’elle s’est construite : une vie de couple paisible, un fils adorable et un travail d’assistante dont elle connaît tous les rouages. Un si bel équilibre vaut bien quelques concessions. Alors, avec le temps, Clémence a appris à arrondir les angles.
Son petit monde s’effondre le jour où son mari la quitte pour une femme plus jeune. Cerise sur le clafoutis, il lui annonce qu’il reste dans leur appartement tant que celui-ci ne sera pas vendu !
Clémence va devoir choisir : désespérer ou reprendre sa vie en main. Cette épreuve pourrait bien être l’occasion d’une revanche…

Clémence doit faire le deuil de son couple. Antoine a décidé de tirer un trait sur 20 ans de vie commune au profit de son amour pour Lola, une jeune femme de 26 ans.
Avec humour, cette héroïne commente toutes les étapes qui la conduisent à la séparation définitive : le quotidien de sa vie (avant la révélation d’Antoine), la prise de conscience de la trahison de son mari (et oui, elle découvre que son mari la trompe !), la rupture (c’était obligé : Antoine file le parfait amour avec sa nouvelle compagne), la colocation obligée avant la séparation définitive (et là est le piment de l’histoire et le sel sur la plaie…).

La narration est ponctuée de commentaires de Clémence : ses pensées sont tantôt sarcastiques, désabusées, intelligentes, foncièrement absurdes. La femme doit gérer la mort de son couple, la gestion d’une famille protectrice et intrusive, un adolescent de 17 ans, un patron esclavagiste, son amie rigotte et pleine d’esprit, son groupe de pâtisserie… et un nouvel attrait. Les situations sont cocasses. Tous les obstacles sont sur sa route. Le lecteur (la lectrice) peut grincer des dents, fondre de tendresse et éclater de rire. C’est tout le but de Charlotte LEMAN.

Cela fonctionne assez bien sur moi. La lecture est agréable, sans réelle surprise, mais ces quelques heures de plongeon dans les malheurs de Clémence m’ont détendue.
Petit hic : J’ai eu plus de mal avec le dénouement et les révélations « inattendues » (dernier chapitre). Ces dernières (mis à part le déménagement) m’ont paru mesquines. Je n’ai pas validé les actes de la malheureuse. Ils sont immatures, ils sont médiocres. C’est bizarre, je n’ai lu aucun commentaire ou jugement sur ces actions comme si tout le monde les approuvait… vraiment ?

Au final, je ressors mitigée de ce roman. J’ai aimé la plume de l’auteure, incontestablement. L’idée générale est déjà vue mais traitée avec beaucoup d’humour (c’est un bon point). J’aurais aimé que l’histoire se termine différemment et (pourquoi pas ?) que tous ces incidents soient dus au hasard ou à d’autres plutôt que du fait de Clémence… Ce n’est que mon avis…

Mon évaluation : ♡ ♡ et un 1/2 ♡