Noël surprise dans les Highlands de Sarah MORGAN : c’est parti pour les romances toutes douces de Noël !

Le résumé des éditions HARLEQUIN – 6 octobre 2021 : Dans ce manoir isolé au cœur des Highlands, Gayle se sent perdue. Si elle a proposé à ses filles de passer Noël en Écosse, c’était dans une tentative désespérée de ressouder sa famille. Seulement, ces lieux ravivent en elle la mémoire de son premier amour, des souvenirs dont ses filles ignorent tout, et que Gayle préférerait garder secrets…
Ella ne sait plus sur quel pied danser. Sa mère, cette business woman redoutable, qu’elle pensait dépourvue de sentiments, a soudain insisté pour qu’elles passent les fêtes ensemble… après cinq ans sans nouvelles  ! Aujourd’hui maman à son tour, Ella s’inquiète  : Gayle-sans-cœur a-t-elle vraiment changé ou risque-t-elle d’être une grand-mère décevante pour sa petite Tab  ?
Quant à Samantha, elle meurt d’envie d’associer son agence de voyage à ce magnifique manoir.  Mais comment rester professionnelle face à Brodie, le propriétaire, qui la perturbe tant ? Cet Écossais si séduisant n’a qu’à la regarder pour lui faire perdre tous ses moyens…

Un point de départ fracassant : Gayle, en pleine interview, perd de sa superbe (chute, étourdissement, prise de conscience…). Alors qu’elle est au summum de sa réussite professionnelle (elle est écrivaine et donneuse de leçons à travers deux livres que le public s’arrache), son monde s’effondre autour d’elle (qui est-elle ? qui voit-on en elle ?). Un simple accident va remettre en cause ce qu’elle a construit : y compris la relation inexistante qui la lie à ses deux filles absentes : Samantha et Ella. Ces deux jeunes femmes sont averties de la personnalité ferme et sans concession de leur mère. Elles ont pris le large… non sans une pointe de désir que ce lien maternel resurgisse un jour.

Toutes les trois se sont éloignées au point de ne plus se donner de nouvelles pendant cinq ans. Ella s’est mariée et est devenue mère. Samantha a construit sa carrière dans une direction inverse de celle de sa génitrice (enfin, c’est ce qu’elle croit…). Passé le moment surnaturel et gêné de leurs retrouvailles, elles se retrouvent loin de New York et de leur discorde dans une contrée pleine de rêves et de magie : les Highlands.

La première partie du roman est une agréable surprise pour moi. Le portrait de Gayle est bien décrit. Je suis aussi choquée qu’elle de cette nouvelle relation qui s’offre à elle. Gayle a envie de renouer le contact avec ses filles, prenant conscience peu à peu qu’elle manque beaucoup de moments, ainsi éloignée de ses enfants. En quelques instants, elle s’aspire à redevenir maman et elle se découvre grand-mère de Tab, une gamine pleine de vie, la langue bien acérée d’une petite fille innocente du haut de ses quatre ans. C’est subit, grisant : un vrai challenge comme elle les aime, dans un domaine qu’elle doit reconquérir : sa vie personnelle et familiale.

Samantha est le personnage qui me fait le plus rêver : c’est à travers elle que la romance s’installe dans une relation avec le mystérieux écossais des Highlands. Qui est-il ? Va-t-il vraiment taire son sentiment envers cette talentueuse « fabriquante de vacances inoubliables » ? L’art de Sarah MORGAN est de nous brosser, dans ce paysage de rêves, une famille comme on en rêve avec des heurts, de l’humour et de l’auto-dérision, des sentiments débordants. Je trouve cette romance bien réussie. Les liens familiaux sont à l’honneur : cela tombe pile dans l’image que j’ai de Noël, un moment de paillettes et de magie, de réconciliation, de don de soi et d’indulgence comme de bienveillance.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥