Hôtel Castellana de Ruta SEPETYS

Quelle richesse ! Ce roman Jeunesse est un véritable coup de coeur.

Il est riche d’un contexte historique qui m’a appris beaucoup de faits sur la dictature de Franco en Espagne. Il dépeint des personnages précis, avec des psychologies uniques, chacun ayant son rôle et sa mission. Les chapitres sont dynamiques, courts et percutants me livrant à chaque page un secret, un rebondissement, un mystère.

Quelle maîtrise de l’écriture ! Je me souviens parfaitement une de mes premières expériences auprès de Ruta SEPETYS : Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre (une lecture de mars 2016). Je ne pouvais oublier ce terrible récit, si réussi. Aujourd’hui, dans un autre lieu, dans un autre paysage dramatique, l’auteure est tout aussi captivante et grandiose.

Je recommande cette histoire aux plus jeunes (c’est le public désigné) mais aussi à tous les autres lecteurs adultes et matures : il est magique. Il nous apporte réflexion, compréhension et espoirs. Bravo !

Mon évaluation : COUP de COEUR ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Le résumé de GALLIMARD Jeunesse – 05 mars 2020 : Madrid, été 1957.Passionné de photographie, Daniel Matheson, 18 ans, découvre l’Espagne à travers l’objectif de son appareil. Il loge au quartier général de la haute société américaine : l’hôtel Castellana, où travaille la mystérieuse Ana Torres Moreno. À mesure qu’ils se rapprochent, Ana lui révèle un pays où la dictature fait régner la peur et l’oppression, hanté par de terribles secrets…

Il y a beaucoup à dire sur ce roman.
Le contexte est inédit pour moi : je ne connais rien du passé de l’Espagne, encore moins la dictature, sa durée, les menaces qui pesaient sur les Espagnols. Cette Histoire paraît lointaine alors que le décès de Franco date de 1975. Je n’ai jamais entendu parlé des enfants volés et des orphelins revendus. Ce trafic a perduré jusque dans les années fin 1980… C’est si proche de nous.

Les personnages aussi.
Bien sûr j’ai aimé suivre Ana, jeune femme de chambre de l’hôtel Castellana et Daniel, le Texan. Ces deux jeunes adultes ont une destinée dramatique. Ils sont émouvants et parfaitement caractérisés. J’aime les couples ainsi, tiraillés par les événements et éternellement liés par la tendresse et le respect. Mais bien d’autres personnages agrémentent et alimentent ce récit : Fuga et Rafa, Puri, Ben, Nick, Miguel… Julia et Antonio. Tant de figures secondaires resteront dans ma mémoire par leur rôle, leur contribution, leurs espoirs et leurs actes. Ils ne sont ni trop bons ni trop mauvais, justement circonstanciés et placés dans leur réalité. Ils sont beaux à leur manière, vulnérables et touchants parce que vrais et réalistes.

Ruta SEPELYS est une écrivaine qui maîtrise parfaitement son art et sa plume. Elle écrit un roman dense, près de 600 pages, sans qu’une once d’ennuis me coupe dans la lecture. Ses chapitres sont tous percutants, rythmés par de vrais documents historiques qui me rappellent combien cette fiction est ancrée dans l’Histoire et le passé.
Roman jeunesse ou roman pour adultes ? Longtemps la destination de cette histoire m’a empêchée d’entrer dans l’Hôtel Castellana. Il est pour tous les publics, pourvu qu’on soit prêt à entrer dans ce contexte.
C’est un livre merveilleux, fort que je conseille à tous.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

Une réflexion sur « Hôtel Castellana de Ruta SEPETYS »

  1. Merci pour ce retour plein d’émotion, 💖. C’est une période de l’Histoire espagnole qui m’intéresse beaucoup dans la littérature. Elle est très complexe.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.