Un tourbillon de sable et de cendre d’Amy HARMON – ♥ ♥  

Editions CHALESTON – 27 septembre 2022 : Florence, début des années 1940.
Dans la belle villa aux dalles roses des Rosselli, Angelo Bianco, bien qu’orphelin, a grandi comme un membre à part entière de la famille. Eva, la fille de la maison de deux ans sa cadette, lui jouait du violon, dansait pour lui et pataugeait dans la fontaine pour l’amuser. Inséparables, ils se disputaient pour des broutilles et s’avouaient leurs secrets les plus profonds. Et pourtant, ils ne se sont plus revus depuis qu’il est devenu prêtre : elle ne lui a jamais pardonné de l’avoir abandonnée pour entrer dans les ordres.
Mais quand les nazis arrivent en Italie, les querelles du passé n’ont plus d’importance. En tant que juive, Eva risque la déportation et Angelo est le seul à pouvoir la sauver.
Engagé dans les réseaux de résistance catholiques, il cache et exfiltre les réfugiés des pays occupés.
Il est prêt à tout sacrifier pour elle, mais face aux heures sombres qui s’annoncent, cela sera-t- il suffisant ?

Cette auteure est une plume que j’apprécie énormément et qui me passionne à chacun de ses romans. J’ai lu deux livres d’elle : Ce que murmure le vent et celui-ci, Un tourbillon de sable et de cendre. Pour chacun, j’ai vécu une vive émotion alors qu’ils sont issus de deux contextes différents. Ma première expérience se passait en pleine insurrection irlandaise au début du 20ème siècle et ce dernier se déroule pendant la seconde guerre mondiale, en Italie. Deux époques, deux lieux… des héros inoubliables d’un charme émouvant. J’apprécie beaucoup l’immersion historique, les épreuves que nos personnages surmontent, la psychologie des êtres rencontrés, l’entrelacs de romantisme et de réalité.

Un tourbillon de sable et de cendre présente l’amour impossible d’une jeune Juive et d’un prêtre catholique, américain. A la manière Des oiseaux se cachent pour mourir, tous deux luttent contre leurs principes et la ligne de vie dans laquelle ils se sont projetés.

Je ne connaissais pas vraiment la politique sociale et interne de l’Italie sous Mussolini, ni la position précise des Florentins, des Romains, du Vatican face aux rafles. J’ai découvert un univers rempli de tensions, de bravoure, d’espoirs et d’incompréhension.

Si la fin de ce roman est édulcorée, teintée d’optimisme et de bonheur, le déroulement des chapitres est réaliste. Amy HARMON a choisi d’incorporer des événements terribles et tragiques, des faits réels dont nous connaissons l’existence à force de lectures. J’apprécie les notes de fin de livre à ce propos, ce lien avec le passé, ce rappel des faits.

C’est un beau roman que cette auteure nous offre, un témoignage d’une époque pas si éloignée. Elle mêle une romance douce, amère, qui nous pousse au cœur d’une époque cruelle, adoucissant l’horreur par des moments uniques d’espoirs et de rêves.

J’ai un attrait particulier pour cette période historique qui m’a toujours passionnée. Entre incrédulité, curiosité, désir de comprendre et refus de ces immondicités, j’éprouve le plaisir de me plonger dans ce genre littéraire. Je conseille l’auteure autant que ce contexte à tous ceux et toutes celles qui sont charmés par les amours impossibles et par l’apport historique d’une Europe qui s’est effondrée.

Mon évaluation :    

Publicité

8 réflexions sur « Un tourbillon de sable et de cendre d’Amy HARMON – ♥ ♥   »

Les commentaires sont fermés.