Archives pour la catégorie Causettes

Ma première expérience AUDIO : Les Demoiselles de Anne-Gaëlle HUON

Le résumé des éditions ALBIN-MICHEL – 17 juin 2020 : « Il n’y a que trois règles ici, Rosa. La première : ne jamais tomber amoureuse. La deuxième : ne jamais voler l’homme d’une autre. La dernière : ne boire que du champagne millésimé. » Seule l’une de ces trois règles sera respectée. J’avais quinze ans quand j’ai pris la route ce matin-là, et une seule idée en tête : rejoindre le Pays Basque, devenir couseuse d’espadrilles, et échapper à mon destin. Jusqu’à ce que je rencontre les Demoiselles. Des femmes fantasques et mystérieuses vivant au milieu des livres, des jarretières et des coupes de champagne. Qui étaient-elles ? Quel secret cachaient-elles ? Libres et incandescentes, accompagnées d’un majordome plus grand qu’une cathédrale, d’un chauffeur louche et d’un perroquet grivois, les Demoiselles n’auraient jamais dû croiser ma route. Pourtant, ces femmes ont changé ma vie.

Pourquoi renouveler l’expérience des Demoiselles ?
L’histoire est racontée par Marie-Eve Dufresne, une narration de plus de sept heures. C’est ma première expérience « AUDIOLIB« , sympathique et agréable, d’autant plus que j’avais très envie de retourner dans le passé de Rosa pour savourer pleinement la vie de sa fille, Liz (Ce que les étoiles doivent à la nuit).

J’ai donc écouté sur plusieurs jours cette belle aventure que je connaissais mais dont certains morceaux me manquaient pour reconstituer la saga : en voiture, en promenade, en prenant mon bain... bref, oreilles ouvertes, sans livre dans les mains. J’avoue que, parfois, mon esprit a vagabondé ailleurs. Le fait de ne pas fixer mes yeux sur quelque chose me donnait le loisir de m’évader et de me disperser…

L’histoire des Demoiselles et l’audio : est-ce compatible ?
La voix de la narratrice est tout à fait adaptée au contenu de l’histoire, douce, mélancolique, teintée d’espoirs. Les chapitres courts sont aussi chouettes et parfaits, entrecoupés de pauses silencieuses et de petits extraits de musique, coupures bienvenues lorsque l’écoute se prolonge.
Petit aparté : Je ne sais pas quelle stratégies les narrateurs et éditeurs ont choisies pour les livres dont les chapitres sont denses… (peut-être le même procédé entre… les scènes ?).

J’ai bien aimé cette double expérience : découverte de lecture des Demoiselles puis, quelques mois plus tard, écoute et rappel de cette histoire.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ 1/2 ♡

Partante pour une autre écoute ?
Je me suis demandé : « Et qu’est-ce que ça pourrait donner si je ne connaissais pas l’histoire globalement ? »
Ce qui m’invite à renouveler l’expérience pour tester l’inconnu. Je pense que le genre thriller ou polar devrait captiver mon attention : écoute d’indices, réflexion autour des fausses pistes… Oui, je pense que je serais « obligée » d’être concentrée et à 100 % dans l’intrigue.
Donc, oui, je pense que je renouvellerai l’expérience du livre audio.

Merci à NetGalley, aux éditions AUDIOLIB et à l’auteure pour cette belle expérience.

Deux papillons sur mon balcon de Marie VAREILLE

Je remercie les éditions CHARLESTON et l’auteure, Marie VAREILLE, pour cet avant-goût du roman Ainsi gèlent les bulles de savon.

Cette toute petite nouvelle, Deux papillons sur mon balcon, est gratuite, elle se lit en quelques minutes. Elle est comme une introduction… enfin c’est ce que je suppose.

Deux papillons ? Deux olives noires sur une pizza ? Que représente cette paire d’indices, amorces d’un destin assez particulier et dramatique ?

Tout dans cette nouvelle laisse présager un bel avenir… seule une sourde angoisse vient noircir le tableau. Mauvais présage ou fausse idée ? J’ai bien peur que tout ne soit pas rose dans le récit futur de Marie VAREILLE. J’ai l’impression qu’une boîte de mouchoirs s’impose.

Vous aurez un petit goût d’appréhension, certainement, comme moi, qui ai lu le résumé du roman en diagonale pour ne pas trop en savoir sur cette nouvelle aventure mais pour connaître quand même quelques thèmes abordés… l’assurance de vérifier que ce nouveau livre m’est bien destiné…

Le voici, le résumé des éditions CHARLESTON – 19 mai 2021 : « Certains choix nous définissent à tout jamais, celui-ci en fait partie. À partir d’aujourd’hui, je peux bien écrire la neuvième symphonie, sauver le monde d’une troisième guerre mondiale ou inventer le vaccin contre le sida, on ne retiendra de moi que cet acte innommable : j’ai abandonné mon bébé, toi, mon minuscule amour aux joues si douces. Puisses-tu un jour me pardonner. »
Trois pays, de vibrants portraits de femmes aux destins entrecroisés. Quel est le lien qui les unit ? Quelle est leur véritable histoire ?

Pour la thématique de l’abandon, du point de vue de la mère, je suis intéressée par ce roman. Le résumé parle aussi de trois destins de femmes. Je suis curieuse de percer à jour le lien de ces trois personnages.

Ce roman sort aujourd’hui. Il ne mettra pas longtemps à se glisser sous mes yeux… Dans quelque temps, je vous promets ma chronique et mon avis. A très bientôt.

9 mai : mon blog’anniversaire

Mon blog a 6 ans : 6 ans de partage, 6 ans d’échanges, 6 ans de parution d’articles

Quelquefois, mes comptes rendus sont nombreux et réguliers, parfois, je suis moins emballée. Je peux être inspirée ou démotivée. J’agis en fonction de mes humeurs mais toujours avec sincérité. Cela me semble le principal : être vraie même si les tendances et les modes ne sont pas tout à fait en adéquation avec mes avis et mes plaisirs.

J’évolue quand même (un peu). Cette année, j’ai lu davantage de romances, quelques policiers, aucun roman fantasy, ni science-fiction. Je me suis plongée dans des séries so british et cosy… (avec passion et délectation). Je suis quelques auteurs fétiches et chouchous… Je réalise des découvertes, je m’engage vers des horizons inconnus. J’ai des coups de coeur (parfois surprenant, là où je ne m’y attends pas) et, bien sûr, des déceptions (que j’essaie de lire jusqu’à la dernière page).

Avec ce blog, j’écris mes avis, j’en profite pour offrir quelques commentaires, pour aller chercher l’inspiration sur vos pages aussi. J’appartiens au groupe mouvant des blogueurs, heureuse d’être parmi eux, satisfaite de promouvoir la lecture et le plaisir de lire. Je n’aurais pas pensé que cette expérience durerait si longtemps… Quel bonheur de vous avoir avec moi !

J’ai quelques partenaires : principalement NETGALLEY que je remercie, les éditeurs et les auteurs aussi qui m’offrent des SP. C’est vraiment une chance de lire ainsi… d’écrire… d’être lue et de susciter des plaisirs et des découvertes.

Je vous remercie de votre fidélité, de vos commentaires et de vos passages. Surtout ceux qui lisent des romans d’un genre différent mais qui s’intéressent à ceux que j’adore, à ceux qui passent tranquillement sur mes pages et qui m’oublient, à ceux qui me sont fidèles, à ceux qui s’abonnent et à ceux qui se donnent la peine d’écrire un petit message. Tous : merci.

A bientôt. Bien livresquement.

A LA PAGE DES LIVRES

Chut… je lis !

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui, je termine un merveilleux roman Celle qu’il attendait de Baptiste BEAULIEU (parution le 05 mai 2021). Je vous conseille de lire l’histoire de cette rencontre si vous aimez les belles phrases et la poésie : il est tout simplement irrésistible !

Je remercie NETGALLEY pour ce service de presse… Et je continue sur ma lancée en changeant d’époque. J’abandonne le monde contemporain pour le XIIème siècle. Ce sera une fiction historique de Gilbert BORDES, La prisonnière du roi (toujours en SP).

Impatiente de découvrir Emily BLAINE dans un autre roman, j’ai choisi ce titre pour le thème abordé : la maladie d’Alzheimer et bien sûr… le message d’espoir et la romance. Mais pour Un peu plus d’amour que d’ordinaire je devrai attendre l’accord de l’éditeur. J’ai hâte de découvrir ce qu’un thème sujet peut donner entre les mains de cette auteure.

Je vous souhaite de merveilleuses lectures. A bientôt, pour mes chroniques et mes avis !

Chut ! Je lis… hors de ma zone !

Je me laisse tenter par cette couverture.

Ce n’est pas le genre de roman que je vise, en général. Le côté figuratif et stéréotypé de la couverture a tendance à me faire fuir : je n’aime pas les personnages pour lesquels je ne fais aucun travail de représentation mentale. Parfois même, lorsqu’il y a un trop grand décalage entre l’image de l’éditeur et celle que j’ai dans la tête, cela m’exaspère : donc je préfère ne pas connaitre leur visage.

Cependant, je fais une entrave à « ma règle » et à « mes préjugés » lorsque je découvre les éloges des lectrices pour cette jeune auteure Kalypso CALDIN. Là encore, je me demande si sa jeunesse ne va pas gêner ma lecture. Suis-je vraiment dans une histoire qui va me séduire et qui me correspond ? Je me laisse convaincre par les commentaires à cinq étoiles. Qui ne tente rien n’a rien…

Le roman est dense, plus de 400 pages. Entre les mains, il est assez lourd. J’ai l’impression que ce récit va être du quitte ou double : soit il va me plaire et m’emporter, soit je vais l’abandonner rapidement.

Devinez quoi ? En quelques chapitres, je suis à fond dans cette histoire de bikers… Drôle de découverte ! Allez maintenant… chut, je lis ! A très bientôt pour mon avis…

Chut ! Je lis… Son espionne royale (Tome 2)

Comme j’ai adoré l’entrée dans la série Son espionne royale, j’ai du mal à me retenir et à ne pas suivre les aventures de Georgie dans le tome 2, Son espionne royale et le mystère bavarois.

Car, dans le tome 1, tout commence et les intrigues débutent dans différents domaines. Ce premier livre, c’est le début de tout un tas de mystères et l’explosion d’aventures à venir.

Je vais me délecter de la relation de Georgie avec son frère et sa belle-sœur Fig, son lien avec S.M. (Sa Majesté, la Reine), la commanditaire des missions (à priori), l’entreprise Diadème (je n’en dis pas plus pour ceux qui ne connaissent pas le début de cette histoire), l’étrange et le charmant Darcy O’Mara… sans oublier le grand-père cockney (pas celui qui joue de la cornemuse sur les remparts… car là encore, il y a un fabuleux terreau pour une autre aventure !)… le fils de la reine et son compagnon dans un siècle où la tolérance et l’acceptation ne sont pas encore de rigueur… Belinda… le château familial en Ecosse.

Je suis curieuse et pressée d’avancer dans les intrigues, heureuse de me délasser après une bonne journée de travail… Et vous ? Vous êtes friand(e)s des aventures de cette espionne royale ?

A bientôt pour mon avis sur le tome 2.

Mes attentes de lecture pour… Son espionne royale de Rhys BOWEN

Voici une rubrique que je réactive : « mes attentes de lecture« . L’objectif est d’énoncer tout ce que la couverture évoque et imaginer le contenu du livre en cours. Je commence pour 2021 avec Son espionne royale de Rhys BOWEN. C’est parti !

Voici la couverture, toute parée de vert. Son espionne royale mène l’enquête est le point de départ d’une série qui, à ce jour compte six tomes. Une promesse de ne pas s’ennuyer si l’héroïne me plaît et si ses aventures me tiennent en haleine.

Le résumé des éditions ROBERT LAFFONT – 06 juin 2019 : Sa première mission royale : espionner le prince de Galles. Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…

Je me lance donc dans un Cosy Mystery Book qui se déroule au Royaume Uni dans les années 1930. C’est de bon augure puisque j’ai déjà des séries en cours dans le même genre : les Rendez-vous avec … de Julia CHAPMAN et Les Mystères de Honeychurch… de Hannah DENNISON qui, eux, se passent dans nos années. Changement de siècle, j’en suis ravie… car forcément, cette série va se distinguer des autres pour m’apporter de nouvelles émotions !

J’ai lu les cinq premiers chapitres pour me faire une idée de l’héroïne. Georgia (pour les intimes) et Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie (pour le grand monde) est de souche royale, vingt-et-un an, libre mais pas encore autonome… car malgré ses origines nobles, elle est sans le sou. C’est à ce moment que commence son aventure : que va-t-elle faire de sa vie ? Son futur devrait rimer avec mariage mais cette idée n’est pas dans ses projets.

Lorsque je découvre le nom de Darcy O’Mara, ma curiosité s’aiguise. Darcy… un présage d’une romance digne des plus beaux rêves (Orgueil et Préjugés)… et O’Mara comme O’Hara (Autant en emporte le vent)… Franchement, avec de telles références, je ne peux que me régaler !

Rajoutons à ce livre, un soupçon de suspense et une intrigue policière… de l’humour et de la bonne humeur… je suis preneuse ! Car, déjà, dès les premières pages, je me régale. Je n’en suis qu’à la mise en place des personnages et du contexte, mais l’ensemble me plaît.

Première mission : espionner le Prince de Galles qui fricote avec une « femme » (pas une Lady…)… Et qui lui ordonne cette enquête ? La Reine elle-même ! Cela promet quiproquos et situations inconfortables, vous ne pensez pas ? J’envisage des obstacles en pagailles, de l’action et des rebondissements, des faux-semblants… La couverture sereine et la posture de cette femme contenue ne semblent n’être que tromperies ! Je sens Georgiana, bouillonnante et pétillante, prête à tout pour vivre et pour assumer cette nouvelle responsabilité… Une aventure et une promesse d’une lecture fort agréables !

Avez-vous les mêmes ressentis que moi ? Avez-vous déjà découvert cette série ? Est-elle en prévision de vos lectures ? Est-elle dans votre PAL à attendre sagement que l’envie vous réveille le souvenir de ce petit bijou ? Ai-je raison de me lancer ? J’attends vos commentaires avec imaptience.

Très bientôt : mon avis… A venir.

Mes lectures 2020 du top au flop… Bonne année !

Je vous souhaite une joyeuse année 2021, qu’elle soit belle et harmonieuse, sereine et agréable… qu’elle vous apporte des lectures toujours plus passionnantes. Je vous souhaite de belles découvertes livresques !

Pour commencer cette année, je vous propose une petite rétrospective de mes lectures de 2020, du Top au Flop…

♡ ♡ ♡ ♡ ♡

Commençons par les coups de coeur : ils ont été au nombre de 9, dans des genres différents : historiques, romances, contemporains, cosy british mysteries… Tamara BALLIANA, Amy BELDING BROWN, Katherine CENTER, Julia CHAPMAN, Mélissa DA COSTA, Kristan HIGGINGS, Sophie JOMAINS, Gaëlle NOHANT, Kate QUINN

♡ ♡ ♡ ♡… puis les excellents moments de lecture… Mes TOPS du TOP :

♡ ♡ ♡… les lectures que j’ai trouvées agréables :

♡ et ♡ ♡… et celles avec lesquelles je n’ai pas accrochées : Mes FLOPS de 2020…

Dans l’ensemble, que du positif… Je remercie mes partenaires de lecture : les blogs que je suis et ceux que je découvre au fil de leurs parutions, BABELIO, LIVRADDICT, NetGalley, les éditions DE BOREE… Merci à tous ! Je nous souhaite de bons partenariats et des romans toujours plus fabuleux.

A très vite !

Chut ! Je lis…

Après une formidable aventure dans le monde de Thomas MARTINETTI (chronique à venir), je reste dans les thrillers et policiers avec Sur le toit de l’enfer.

Je me souviens que ce livre m’avait fait de œil lors d’un précédent Cold Winter Challenge, en raison de sa couverture enneigée et de cette femme au manteau rouge marchant dans une forêt blanche. Je l’avais gardé dans un coin de ma tête pour oser, aujourd’hui, le découvrir. J’attends toujours le moment propice où mes envies coïncident avec ma curiosité littéraire. C’est le cas… Je fonce.

Là encore, dès les premiers chapitres dévorés, l’ambiance qui me séduit le plus. Ilaria TUTI a une plume élaborée qui provoque des images mentales parfaites pour créer le contexte et pour faire naître des émotions fortes.

Je crois que ce roman va beaucoup me plaire. Les deux temps de la narration présent/passé ne sont pas étrangers à cet attrait…

Bientôt, viendra mon avis… très vite même. En patientant un peu, peut-être pourriez-vous me donner votre avis sur ce policier qui a maintenant 1 an (sorti le 10 octobre 2019) : qu’est-ce qui vous a attiré dans ce livre, Sur le toit de l’enfer d’Ilaria TUTI ?

Chut ! Je lis…

Aujourd’hui, je remercie Thomas MARTINETTI pour ce service presse, via le blog NetGalley. Je suis en train de lire un thriller dont le thème principal est l’identité et l’usurpation d’identité.

Qu’est-ce qui m’a conduite vers Margo, tome 1 : Second souffle ? En premier, ce fut la couverture. J’aime cette silhouette de femme et ce paysage de montagne. D’autant plus que le point de départ de ce roman est ma région : l’arrière-pays niçois. Après le carnage de la tempête Alex et la situation sanitaire mondiale, l’auteur, Thomas MARTINETTI, a choisi de changer l’année du déroulement de cette histoire. De 2020, il a préféré l’ambiance de 2019… Des petits détails qui provoquent ma curiosité et cette lecture.

Après les romances, j’avoue avoir envie d’autre chose.

Après le Danemark, pays de Clara, la précédente héroïne de Sur ma liste de Rosie BLAKE, me voici embarquée dans un autre pays encore un peu plus au Nord de l’Europe… Les pays scandinaves, l’ambiance et la réputation des thrillers et policiers suédois me charment aussi beaucoup. Me voici donc, intriguée et plongée dans les premières pages de Margo, le tome 1, Second souffle… en espérant que ce premier opus me donne envie de suivre les aventures futures.

Mon avis dans quelque temps… A très bientôt. Si vous souhaitez me laisser un commentaire de lecture sur ce roman, je serai enchantée de vous lire.