Archives du mot-clé Blaine

Marcher dans la neige et… t’embrasser sous la neige 💝 💖 💕 

Raté l’année passée, j’ai inscrit ce titre dans ma liste de livres à ne pas manquer.

T’embrasser sous la neige est un le premier tome de la série SAGA LES SHARP END d’Emilie BLAINE. J’ai découvert cette suite un peu dans le désordre puisque ma première lecture fut Rendez-vous au chalet des cœurs brisés, en décembre 2021. Ce qui explique une vague sensation d’avoir déjà côtoyé cet homme et sa nièce orpheline.

J’ai nommé cette romance dans mon CHALLENGE COLD WINTER dans la sous-catégorie PATIN à GLACE (je sais qu’il ne colle pas tant que cela… et que j’aurais pu faire mieux) mais ce petit roman me désirait et je le voulais aussi

J’ai été très emballée, un peu aléatoirement et irrégulièrement mais dans l’ensemble cette histoire de baiser un presque coup de cœur.

Au tout début, je me suis demandée si je ne l’avais pas déjà lue… mais non, j’avais seulement rencontré les personnages et surtout cette petite fillette, Gloria, qui n’a pas encore le langage mais qui m’a émue profondément dans sa détresse et dans sa volonté de reconstruire la relation que le destin lui a ravie.

Puis est venu le concours… (l’improbable et irrésistible concours !), les échanges écrits (Quels SMS !) de deux âmes à la dérive, qui ne se connaissent pas mais qui s’entendent et se répondent jusqu’à se charmer.

Puis, encore, le hasard qui a mis Evan sur la route de Juliette (ou peut-être est-ce l’inverse ?). Evan, musicien… Juliette, organisatrice évènementielle… toujours est-il que de platonique, le charme et la tendresse deviennent réelles et palpables…

Quelle émotion dans tous ces petits gestes innocents et tellement tendres qu’ils ont échangés avant ce baiser ! J’ai littéralement craqué… J’ai adoré… Ce fut un enchantement de lecture, des moments intenses qui m’ont fait fondre ❤️ : c’était tout simplement parfait ! Emily BLAINE a su toucher mon cœur, c’est incontestable ! Les autres scènes, plus torrides et plus érotiques, pouvaient disparaître, je sentais que l’essentiel de leur relation était ailleurs, profonde et ancrée.

Le concours est un début à la rencontre, un prétexte, mais il est bien inscrit dans l’histoire et la relation : il prend sa place sans encombrer toute la place dans le roman. Il en est de même pour le statut de rock-star d’Evan. Sa popularité est incontestable mais l’aura de ce musicien n’est pas le thème central de ce roman. Alors, j’aime beaucoup que mes à priori de départ soient dépassés par des sentiments plus forts et des liens tout en tendresse.

Je peux poursuivre l’aventure en acquérant le 3ème tome de la série : Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? puisque celui-ci est sorti le 05 octobre 2022… Je l’inscris dans ma PAL.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥ 

Le résumé des éditions HARPER COLLINS – 06 octobre 2021 : Pour cette fin d’année, Juliette avait prévu beaucoup de choses. Des vacances romantiques à la Barbade, un immense sapin à décorer avec Simon, son amoureux, et peut-être même une demande en mariage. Elle n’avait pas prévu en revanche de soudain redevenir célibataire, d’annuler ses congés pour organiser un gala de charité avec le célèbre rocker Evan MacNeil et d’être inscrite par ses amis à un concours de baisers. Alors, quand le musicien lui propose d’être son partenaire, elle se laisse convaincre. Car, même s’il est l’un des célibataires les plus convoités, même s’il se débat encore avec le deuil de son frère et sa nièce de moins d’un an qui n’a plus que lui, Evan parvient à la mettre en confiance. À tel point qu’elle en viendrait presque à abaisser le mur de glace qu’elle a érigé autour de son cœur…

Avec ce roman, j’ai terminé le menu MARCHER DANS LA NEIGE. Les trois lectures m’ont ravie. Je suis très satisfaite d’avoir plongé dans ces univers différents où l’émotion était présente.

Mon roman lauréat de ce menu reste Le sel de nos larmes.

Les deux romances ont pourtant apporté la pointe de superficiel et le détachement dont j’avais besoin.

J’espère que votre challenge se passe aussi bien pour vous que pour moi… A très bientôt.

Challenge COLD WINTER 2022-2023 : Ma Pile de Livres à lire… MENU « Marcher dans la neige »

Je vais profiter du Challenge COLD WINTER 2022-2023 pour vider ma PAL. Si bien que j’ai dû aller fouiller dans ma bibliothèque, mon carnet de titres à lire et ma liseuse pour ressortir des romans qui pourraient coller dans ce menu vagabond « MARCHER dans la NEIGE« …

Le plus dur a été de trouver un livre qui entrerait dans la sous-catégorie « Patin à glace ». Alors à la place d’un « personnage athlétique » j’ai biaisé, je l’ai remplacé par un personnage célèbre (une rockstar…) : je sais que ce n’est pas pareil mais je n’ai pu faire mieux. Vos propositions et vos idées lumineuses seraient les bienvenues pour m’éclairer et m’orienter davantage vers le thème.

Le Sel de nos Larmes de Ruta SEPETYS :
J’adore vraiment les deux romans que j’ai lus de cette auteure : L’hôtel Castellana qui est l’un de mes derniers coups de coeur et Ce qu’ils nous pas pu nous prendre, une lecture inoubliable que j’ai toujours en tête.
Ses livres sont destinés à la jeunesse mais, à chaque fois, ils se sont adressés à moi avec une tonalité particulière car ils touchent mes centres d’intérêt et mes réflexions d’adulte (mûre).
Je pense que ce roman entre bien dans la sous-catégorie « Vive le vent », non pas pour le ton enjoué de la chanson de Noël mais pour le terrible hiver, ce voyage forcé de quatre adolescents et ce navire promesse de meilleur…
Je doute siffloter tranquillement pendant ma lecture. Je m’apprête au contraire à vider ma boîte de mouchoirs… mais j’ai très envie de me plonger dans ce contexte qui provoque en moi de vives émotions.

Douze chiens pour Noël de Lizzie SHANE :
Je ne connais pas l’auteure, Je remercie néanmoins NETGALLEY, les éditions L’ARCHIPEL pour ce service de presse qu’ils viennent de m’offrir contre une chronique présentant mon avis.
Je ne suis pas super enjouée par le lieu de l’action (un refuge de chiens) mais le résumé m’a plutôt emballée. Se donner corps et âme pour une cause animalière : pourquoi pas ? J’avoue que ce roman me questionne pour l’originalité de son pitch.
Dans un style doux et romantique (que le roman précédent), je m’apprête donc à suivre l’héroïne dont la précieuse mission sera de placer douze chiens auprès de familles, avant la fermeture définitive de l’établissement.
De bons sentiments, pour une noble cause, m’attendent… Ce sera parfait pour faire baisser les pressions du quotidien, non ?

T’embrasser sous le neige d’Emily BLAINE :
Là encore, j’opte pour le romantisme et l’amour. Emily BLAINE est capable de me donner des palpitations. Un vrai bonheur !
J’abandonne donc le personnage athlétique, l’aventure dangereuse… je supprime tous les adjectifs et ma sous-catégorie devient donc :  » Sport, personnage, aventure… ». Si vous avez mieux, je suis preneuse !

Bon challenge COLD WINTER ! Au plaisir d’échanger avec vous…

Rendez-vous au chalet des coeurs oubliés d’Emily BLAINE

Le lien avec le roman précédent (Rendez-moi Noël de Juliette BONTE) ? La neige… Noël… et la chocolaterie.

Pourtant le commerce n’a pas la même place dans l’histoire. Il ne s’agit pas d’un commerce familial… Au contraire, Louise doit résoudre ses problèmes personnels et familiaux (Elle fuit sa famille comme on fuirait la peste…). Quant à Nicolas, cette rock star aux apparences imbuvables doit se remettre d’un deuil qui l’affecte particulièrement et qui touche aussi son groupe musical. J’entre dans un récit où les deux personnages principaux sont aussi différents qu’isolés et solitaires… un poil malheureux et mal dans leur existence.

Leur rencontre est fortuite, risible : une coïncidence qui chamboule les coeurs. Une vague histoire de cornichons… Contre l’indifférence et l’ennui, Nic affronte la spontanéité et la bonne humeur (quelques passage sont loufoques)… et un amour fou de Noël. Louise est bien décidée à répandre son amour des décorations, du sapin, de la magie de la fin d’année. C’est amusant, frais, distrayant… séduisant. A chaque page, Emily BLAINE nous offre du charme, de l’attrait, de l’amour, des tirades et des dialogues (vive la bonne humeur et le sourire !). De la première page à la dernière, on baigne dans la romance, un jeu d’attirances et de plaisirs partagés… Le destin est conclu d’avance : on sait que ces deux-là sont irrésistiblement fait pour s’entendre. Le chemin qu’ils poursuivent pour s’aimer est alambiqué, classique et amusant.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥. Une romance agréable pour Noël : rigolote et toute fraîche, un poil convenue et vite parcourue. Ce n’est pas la meilleure romance d’Emily BLAINE mais je l’aime quand même !

Le résumé des éditions HARLEQUIN – 06 octobre 2021 : La première fois que Nicolas a rencontré Louise, il l’a prise pour une folle furieuse qui essayait de voler les bocaux de cornichons dans son Caddie.
La deuxième fois que Nicolas a vu Louise, il venait de défoncer la porte des toilettes pour hommes dans lesquelles elle était enfermée. 
Clairement, Louise n’a rien à voir avec les femmes qu’il fréquente habituellement,  lorsqu’il profite de son aura de célèbre guitariste de rock pour tromper la solitude de ses nuits. Éternelle optimiste, gourmande propriétaire d’une chocolaterie, elle est aussi une passionnée  –  limite obsessionnelle  –  de Noël. Sauf que lui  déteste  Noël. Et qu’il s’est laissé embarquer dans le rôle du faux petit ami de Louise pour faire enrager l’ex de cette dernière. Dès lors, Nicolas n’a qu’une seule certitude : ces vacances de fin d’année à la montagne promettent d’être tout sauf reposantes…

Je remercie les éditions HARLEQUIN et l’auteure, Emily BLAINE, ainsi que NetGalley, pour ce service de presse. Ce fut une jolie expérience, un agréable moment dans une romance plaisante.

Notre petit jeu dangereux d’Emily BLAINE

Je remercie les éditions HARLEQUIN, l’auteure, Emily BLAINE, et NetGALLEY pour ce service de presse.

Le résumé des éditions HARLEQUIN – 09 juin 2021 : Il n’y a rien entre elle et Lucas, et il n’y aura jamais rien. C’est ce dont April essaye de se convaincre depuis des années. Si elle s’autorise à fantasmer en secret, elle a toujours pris soin de garder ses distances dans la vraie vie pour la simple et bonne raison que Lucas est le père de sa meilleure amie. Mais, à cause de l’intervention de cette dernière, voilà qu’il va devenir son patron pour les prochaines semaines estivales. Ce qui implique de croiser son corps de rêve tous les jours dans des costumes de P-DG, qui le rendent particulièrement sexy. Si elle veut continuer à tenir ses bonnes résolutions, April va donc devoir mettre au point une nouvelle stratégie, et vite ! Pourtant, quand elle voit l’étincelle de désir dans les yeux de Lucas, elle se demande si le plus grand danger vient d’elle… ou de son nouveau patron.

Ce petit roman se lit rapidement. Quelques chapitres… et je me suis vite retrouvée à la fin de cette romance, plutôt sensuelle. Elle est assez classique. Elle se termine bien. J’y retrouve quelques ingrédients de Cinquante nuances de Grey : un P-DG, son employée… le cadre du bureau et du riche logement… l’attrait des deux personnages… un tout petit jeu d’autorité… et les scènes érotiques.

Toute l’histoire tourne autour de leur désir. La problématique de ce couple est leur différence d’âge et April, qui est la meilleure amie de la fille de Lucas. Un obstacle (l’écart d’âge), qui à notre époque, n’en est plus un (selon moi). Une certaine tolérance est de mise. Dans le roman, cette bienveillance est d’actualité : les barrières tombent assez vite.

Il y a peu d’actions, peu de situations surprenantes. Ce récit est attendu et sans surprise. Il ne m’a pas apporté ce que j’aime lire dans un livre. Il est divertissant. Entre deux lectures plus touchantes, il offre une parenthèse de calme. C’est une bonne idée pour les vacances. Avec un titre aussi explicite et cette couverture, il est tel que je l’imaginais. Emily BLAINE nous offre sa plume et, à travers elle, le seul désir des personnages. Dans Notre petit jeu dangereux, je m’écarte de ses autres romans, ceux qui m’ont tant touchée avec des personnages bien caractérisés, qui possèdent un passé et qui ont une consistance psychologique, qui se rencontrent, qui s’apprivoisent et qui se séduisent davantage par les actes et des paroles que par cette approche des sens.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡

Un peu plus d’amour que d’ordinaire d’Emily BLAINE : un beau roman !

Le résumé des éditions HARLEQUIN – 05 mai 2021 : Valentine a toujours vécu dans l’ombre de son père, sportif de haut niveau. Pour limiter les séparations douloureuses au fil des déménagements, elle a décidé de rester à l’écart des autres. Aujourd’hui, son père a besoin d’elle  : atteint de la maladie d’Alzheimer, il nécessite une surveillance constante. Elle, qui a toujours fait en sorte de se débrouiller toute seule, n’a dès lors d’autre choix que de trouver quelqu’un pour l’aider.
Depuis qu’il a annoncé sa retraite alors qu’il est au sommet de sa carrière de rugbyman en Australie, Luke a besoin de faire le point sur sa vie. Ce job d’aide à domicile pour le sportif qu’il a longtemps vénéré tombe à pic, et il regorge d’idées pour stimuler la mémoire glissante de cet homme malmené par la maladie. Mais, lorsqu’il rencontre Valentine, Luke a envie de relever un nouveau défi : faire vivre à la jeune femme solitaire l’adolescence qu’elle n’a jamais eue.

Je remercie l’éditeur HARLEQUIN et l’auteure Emily BLAINE via NETGALLEY pour ce service de presse.

Un peu plus d’amour que d’ordinaire est un très joli roman, sensible et romantique. J’apprécie beaucoup cette écrivaine qui sait me toucher et me donner beaucoup de plaisir.

Valentine est une héroïne discrète, secrète et retranchée derrière des barrières qu’elle a bâties au fil des années et des déménagements. Elle a perdu sa mère. Elle s’occupe de son père qui souffre de la maladie d’Alzheimer. Elle est altruiste et dévouée.

Le père, Victor, a quelques crises mais la plupart du temps, il a toute sa tête. C’est un personnage secondaire qui a toute son importance dans le roman. Il est généreux. Son expérience passée qui fait écho à celle de Luke est un point de rapprochement qui permet de comprendre le lien qui attache les deux hommes.

Quant à Luke, c’est le point clé et le la clé de voûte de cette histoire. Il est dynamique et pertinent. Il a de l’humour. Il a peu de faiblesse. Il est fort, déterminé… et amoureux de Valentine. Il déploie différents stratagèmes pour attirer son attention, pour la séduire et la convaincre.

Leur rencontre est progressive, bien construite, remplie de douceur et d’émotions. Les combats sont internes. Cette aventure m’a conquise.

Et pourquoi Un peu plus d’amour que d’ordinaire n’est-il pas un coup de coeur ? A cause de la fin du dénouement. Je n’ai jamais cru à l’éventualité d’une séparation… Emily BLAINE a tellement bien tissé leur amour qu’il me semble évident que ces deux personnes sont destinées l’une à l’autre. La problématique du père se solde correctement mais humainement je n’aurais pu faire le choix de Valentine.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ ♡ 

En bref : C’est un très beau roman, sensible et humain. Le message aux lecteurs me touche énormément. J’avoue avoir beaucoup d’admiration pour cette écrivaine. Je mesure le temps qu’elle passe pour nous séduire, le temps qu’elle sacrifie, l’énergie qu’elle dépense… J’ai toujours hâte de la lire. Je la lis les yeux fermés… Merci à vous, Emily BLAINE. A très bientôt.

Chut… je lis !

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui, je termine un merveilleux roman Celle qu’il attendait de Baptiste BEAULIEU (parution le 05 mai 2021). Je vous conseille de lire l’histoire de cette rencontre si vous aimez les belles phrases et la poésie : il est tout simplement irrésistible !

Je remercie NETGALLEY pour ce service de presse… Et je continue sur ma lancée en changeant d’époque. J’abandonne le monde contemporain pour le XIIème siècle. Ce sera une fiction historique de Gilbert BORDES, La prisonnière du roi (toujours en SP).

Impatiente de découvrir Emily BLAINE dans un autre roman, j’ai choisi ce titre pour le thème abordé : la maladie d’Alzheimer et bien sûr… le message d’espoir et la romance. Mais pour Un peu plus d’amour que d’ordinaire je devrai attendre l’accord de l’éditeur. J’ai hâte de découvrir ce qu’un thème sujet peut donner entre les mains de cette auteure.

Je vous souhaite de merveilleuses lectures. A bientôt, pour mes chroniques et mes avis !

La crêperie des petits miracles d’Emily BLAINE

Le résumé des éditions HARLEQUIN – 1er avril 2020 : Adèle a tout quitté  : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce  bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé. 

Encore une jolie romance. On est sûr(e)s de ne pas se tromper avec celle-ci. Tous les ingrédients sont réunis : une narration à deux voix, des recettes de cuisine (discrétion assurée), un burn-out, un beau PDG, une romance tout en douceur et en charme. C’est un doux moment de plaisir et j’adore.

Emily BLAINE nous confectionne des personnages sensibles dotés de personnalités émouvantes et joyeuses. Les émotions sont garanties, des pleurs aux sourires. Chacun a son lot de joies et de peines. J’apprécie cette galerie de caractères et de profils psychologiques..

J’ai été tenue en haleine tout au long de cette histoire bien dosée. Les chapitres sont équilibrés, rapides et, sans arrêt, notre curiosité et notre attachement nous poussent toujours plus loin dans l’intrigue.

C’est parfait.

Côtés apparences, je n’aurais pas choisi ce titre, ni cette couverture mais ils représentent bien le contexte et l’univers d’Adèle : la Bretagne. Il manque dans cette couverture le principal : Arnaud Langlois qui brille par sa présence, son charisme, ses pensées et son point de vue. J’ai trouvé sa voix attachante, encore plus que celle de la cuisinière, un petit plus que je remarque.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ ♡

Je remercie le blog NetGalley et les éditions HARLEQUIN, ainsi que l’auteure pour ce service de presse. MERCI.

Le Challenge Netgalley 2019 : c’est fini !

Un petit mois pour lire, découvrir, apprécier et partager ! En fait, sur les blogs, on le fait volontiers et on (j’) aime ça !

Sur 20 livres (c’est beaucoup !), j’ai lu, dans le cadre du Challenge, 5 livres : pas mal ! 😁😋

Je viens de terminer La librairie des rêves suspendus d’Emily BLAINE : juste à temps avant la fin du Challenge (hier) ! Ouf… contrat rempli ! J’ai atteint mes objectifs de lecture et j’ai lu les romans que j’avais prévus 🤗😉.

Le titre que je retiendrai pour ce challenge est LES FLEURS SAUVAGES de Holly Ringland (cliquez ici). Dans ce contexte floral bien traité et qui apporte du sens à l’histoire, j’ai bien aimé le voyage de l’héroïne. L’enfance est décrite avec détails et profondeur. Un bon moment de lecture.

J’ai lu le dernier livre de Tamara BALLIANA : Quand l’amour s’en mail…, un petit grain de sable de Petra HULSMANN et la mémoire des vignes d’Ann MAH. Il y a beaucoup de légèreté dans ces histoires. Je pense que ces titres riment avec été, plage et soleil. En bref, des idées pour se distraire.

Je remercie le blog Netgalley pour l’organisation de ce challenge, les auteurs et les éditeurs qui se prêtent au jeu.

La librairie des rêves suspendus d’Emily BLAINE

Le résumé des éditions HARLEQUIN :

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu  : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de  bad boy  que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…  

Dernière chronique pour ce Challenge Netgalley 2019.

J’aime beaucoup les histoires d’Emily BLAINE. Celle-ci n’échappe pas à cet engouement. J’adoorrrre… 😍

Le contexte est un vrai plaisir : une librairie vieillotte, une amoureuse des livres, quelques références et titres de temps à autre. Deux personnages intéressants : un comédien à fleur de peau, hanté par une colère cyclique et Sarah, timide, qui n’a pas trouvé l’âme soeur. Leur relation est explosive puis elle s’adoucit et les équilibre l’un et l’autre. C’est beau et adorable.

Les personnages secondaires ont une importance dans l’évolution des deux principaux. Ce sont mêmes les piliers et les moteurs de leur réussite. Ce récit est touchant. Il est bien construit. Les causes de leurs tracas sont plausibles et tout à fait réalistes.

Bref, une lecture qui m’a beaucoup plu, qui m’a touchée. Un rêve parfait les yeux ouverts. Un sentiment bien positif pour ce nouveau roman d’Emily BLAINE. A découvrir.

Tous mes remerciements pour ce SP aux éditions HARLEQUIN, à l’auteure et à Netgalley.

Challenge NetGalley : Tant de raisons de s’aimer

2ème chronique pour le premier Challenge NetGalley… Aujourd’hui, ce sera sept nouvelles (un chiffre magique !) Tant de raisons de s’aimer.

Vous me demandez le lien entre ces sept romances ? Réponse : le nombre 40… Le challenge est osé, le pari est assez réussi !

Lire la suite Challenge NetGalley : Tant de raisons de s’aimer